L’enfant face à la fin de vie

Écouter ci-dessous : L’ enfant à l’épreuve de la fin de vie

Pour l’enfant, la fin de vie et la mort d’un proche sont plus difficiles à appréhender que pour un adulte. Il est en effet plus vulnérable, moins autonome, et dispose de moins de ressources pour cheminer sur le plan psychique. D’où l’importance de nommer ce qui arrive pour l’aider à donner du sens à cet événement. Il a aussi besoin d‘être reconnu dans ce qu’il vit personnellement et en tant que membre de la famille à part entière. Vivre et partager ensemble l’épreuve tout en permettant à chacune et à chacun de faire face individuellement.

        L’adulte n’a pas à cacher sa tristesse. S’il extériorise ses émotions, l’enfant peut s’autoriser à s’exprimer, à pleurer. Quel que soit son âge,l’enfant bien accompagné durant la perte d’un être cher fait l’expérience qu’il n’est pas seul. Il sait qu’il peut compter sur quelqu’un. Sa souffrance est prise en considération. Lire la suite

Universités : sortir du déni !

Écouter Patrick ici :        Universités : sortir du déni !

        Une absence remarquée !               agir-blog

    Avez-vous remarqué qu’un Minisitère a disparu dans le nouveau gouvernement : celui de l’enfance , de la jeunesse et de la famille … Bien sûr, les responsables politiques nous expliqueront que ces grands domaines ont été répartis dans d’autre sphères de la vie publique.

    Reconnaissons toutefois que la famille constitue une dimension primordiale pour chacune et chacun d’entre nous. Il en est de même pour l’enfance et la jeunesse qu’il ne s’agit pas simplement d’instruire et de former mais que nous avons toutes et tous le devoir d’intégrer dans la société, de sensibiliser à ses droits, de préparer à ses responsabilités. Or, tout se joue très tôt, dés la prime enfance.

    Enfance, famille, jeunesse ne se réduisent pas seulement à des dossiers techniques et au versement d’allocations. Nous devons impérativement remettre du social dans toutes les écoles    Lire la suite

Nos enfants oubliés

ÉCOUTER ICI :     Nos enfants oubliés !

Au-delà des querelles, ambitions égoïstes, complaisances coupables, nous avons à construire une éducation qui permette à chaque enfant de ce pays de se protéger intellectuellement du mensonge et de l’obscurantisme. Tâche difficile mais essentielle. Qui aura le courage de « métamorphoser l’école », de la rendre capable de résister aux menaces barbares ? Qui osera affronter les conservatismes, mettre en cause les avantages acquis pour mobiliser la raison des élèves contre la folie meurtrière? Lire la suite

Laissez-les vivre !

Ecouter ici Patrick FIGEAC :

    Éduquer à la liberté ! ….

       Se promener, rejoindre des amis, rentrer de l’école tout seul est devenu un exploit ! Et pourtant! !! Nos arrières grands-parents pouvaient se balader seuls et aller pêcher dans un étang, à prés de dix kilomètres. Le grand-père marchait trois kilomètres aller et retour jusqu’à l’école. Le père, lui aussi allait seul à l’école ou à la piscine distantes d’un kilomètre et demi de son domicile. Quant à son fils, il n’a pas le droit de s’éloigner de plus d’une centaine de mètres de la maison, va à l’école en voiture, joue sous la surveillance de ses parents, fait du vélo dans des endroits « sécurisés ».

Lire la suite