La société du spectacle

Écouter le billet d’humeur en cliquant ci-dessous :                                                                        20/10/2017  La société du spectacle

         Avez-vous remarqué combien nous nous attachons  à des futilités, combien médias et réseaux sociaux usent et abusent de ces anecdotes dérisoires, des «faits divers» sans importance au détriment des grands sujets d’actualité ? Nous sommes peut-être à la veille d’une guerre nucléaire, la mer et notre nourriture sont pollués, un milliard d’êtres humains s’endorment chaque soir la faim au ventre, l’avenir est sombre pour une partie de l’humanité et comme pour l’exorciser,   on en parle à peine !
Des progrès fondamentaux dans tous les domaines sont réalisés tous les jours par des chercheurs passionnés, des personnes magnifiques accomplissent des prouesses, se dévouent au service des autres, des chefs d’oeuvre sont publiés, dans le silence assourdissant des médias. Lire la suite

Une campagne bien pourrie !

Écouter ici :  une rupture historique

Invectives, slogans, simplifications électorales sont le lot de cette fin de campagne présidentielle. Sur le terrain, électrices et électeurs sont désemparés, désorientés, indécis… Beaucoup envisagent sérieusement de bouder les urnes, quand d’autres sont susceptibles de passer, dans le secret de l’isoloir, d’un bulletin à l’autre. En cause, l’absence de débat sur des sujets pourtant cruciaux comme la transition énergétique, la laîcité sans cesse menacée, la montée croissante des inégalités, l’Europe, l’école, la lutte contre le chômage  etc. Toutes ces impasses qui ont conduit nombre d’électeurs à détourner le regard de cette compétition électorale d ’où ils se sont sentis exclus. Aucun thème majeur n’a émergé. Rappelez-vous !! En 1995, la «fracture sociale», 2002 «l’insécurité», 2007 «l’emploi», 2012 «la finance» : autant de sujets mobilisateurs !
Cette année, nous avons parlé d’emplois fictifs, de financements occultes, du prix des costumes offerts par de généreux mécènes, d’un fantasmatique «cabinet noir » au sommet de l’état, quand ce n’était pas la main de Moscou dans d’éphémères soucis informatiques. Lire la suite

Comment favoriser la réussite des enfants issus des immigrations

Ce film relate l’arrivée d’enfants issus des immigrations au Québec.

« DES RACINES ET DES AILES  » clic direct sur cette pédagogie documentaire

La mixité sociale est une bonne chose mais pour les autres, pas pour nous ;voilà résumé les raison de la grève qui touche un établissement favorisé de Toulouse auquel l‘administration a rattaché des publics difficiles. Triste réalité! !

Une jeunesse en quête d’espoir !

♪ Écouter Patrick ici :

Il existe en France une jeunesse debout, vive, pleine d’imagination et de générosité. Bien sûr, tous nos jeunes ne sont pas des anges mais, reconnaissons-le, dans leur immense majorité, ils sont créatifs, joyeux, heureux de vivre, ont soif de partage et d’idéaux. Ce tableau idyllique ne doit cependant pas nous faire oublier une toute autre réalité ; dans certains quartiers, des garçons, à peine pubères, imposent leur autorité sur les pratiques vestimentaires, relationnelles et sociales des femmes et des filles. Là où il y a trente ans, la solidarité était de mise, nous observons des frilosités, des peurs, des haines et des refus de savoir. Malheureusement, de plus en plus de jeunes de milieux populaires se soumettent aux injonctions du repli familial, culturel et religieux. Lire la suite

Place à la jeunesse !

♪ Écouter Patrick ici :

 Nous le savons, il existe plusieurs jeunesses en France. L’une, insérée dispose à la fois de la formation et du capital culturel qui souvent l’accompagne. A l’abri du besoin, elle trouvera demain sa place dans la société. L’autre, par contre, vit dans l’incertitude, peu formée, peu instruite, reléguée territorialement et socialement, elle alimente cette masse de jeunes de moins de 30 ans, qui n’est ni dans la vie active, ni dans le système éducatif, ni en formation. Une véritable bombe à retardement. Cette jeunesse là est massivement au chômage ou en CDD. L’explosion du coût des logements lui a rendu inaccessible l’idéal d’émancipation. Elle vit par conséquent plus longtemps chez les parents par obligation et non par choix      Lire la suite

La démocratie en détresse ?

Ecouter Patrick  ici ♪ :

La démocratie en détresse !

      La démocratie que nous croyions invincible et définitivement installée donne ces derniers temps des signes de lassitude, à commencer par l’Europe où elle s’effrite sérieusement !  D’abord à cause de la médiocrité pathétique des débats. La politique nous semble pilotée par la ruse, le mensonge, la roublardise, les stratégies électorales à très court terme. Chaque jour ou presque, nous découvrons de nouvelles «affaires» malodorantes qui mettent en cause ici des élus, des partis politiques, là une banque ou des liens plus que douteux avec certains pays, la Libye par exemple … En fait, grandes ou petites, ces malversations nous rappellent que notre adversaire, c’est vraiment la finance ! Dans le même temps, nous apprenons que des accords économiques internationaux se négocient à notre insu !  Lire la suite

Quelle place pour l’éducation à la sexualité ?

Quelle place pour l’éducation à la sexualité ?

Écouter Patrick ici ♪ :

        Le Haut Conseil à l’égalité vient de rendre public un rapport sur l’éducation à la sexualité. Ce texte regrette l’abandon de toutes les initiatives qui avaient été mises en place dans les établissements scolaires. Ainsi, sur 12 millions de jeunes scolarisés chaque année, seule une petite minorité bénéficie encore de séances annuelles d’éducation à la sexualité comme la loi le préconise. Ne nous étonnons pas si les stéréotypes continuent à peser sur les comportements: violences sexistes, agressions, inégalités au sein des groupes, intolérances vis à vis de l’homosexualité !
Lire la suite

Peuple, réveille-toi !

Ecouter ici le billet d’humeur de Patrick FIGEAC  :  ♪ 😉    Peuple, réveille-toi !

       Nous l’avons dit et répété ; la société française est fracturée à la fois verticalement et horizontalement ! Verticalement, c’est une évidence : une scission profonde apparaît entre les élites et le peuple et nous ne mettons jamais en cause la domination, malgré les dénonciations répétitives du système qui les engendre .
Horizontalement, la société est divisée en quatre groupes : ceux qui profitent de la mondialisation, une petite minorité ; les inclus qui ont un emploi dans le secteur public ou privé, les précaires, en CDD incertains, intermittents qui représentent à eux seuls entre le tiers et le quart de la population active, enfin les exclus dont le nombre augmente chaque jour un peu plus, imperceptiblement … Un porche occupé par une famille de migrants, un mendiant au coin de la rue près d’une boutique, une liste qui s’allonge hiver après hiver dans les associations caritatives.   pouvoir-du-peuple Nous nous sommes tellement habitués à cette pauvreté aux mille visages que nul ne se révolte en voyant des enfants en guenilles faire la manche, dormir sur un trottoir, quand ils ne sont pas exploités par des filières, transformés en pickpokets, obligés de se prostituer ! etc …
Au pays de Jules Ferry où l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans , c’est trahir les idéaux républicains que d’accepter de telles situations !   Mais il y a aussi des travailleurs pauvres, dont le salaire ne permet d’obtenir un logement décent, des étudiants qui qui ne peuvent plus se soigner faute d’une complémentaire santé, des retraités contraints de reprendre un emploi pour boucler leur fin de mois, ou de vendre leur maison pour devenir résidents d’un EPAHD  etc … etc

Lire la suite