La société du spectacle

Écouter le billet d’humeur en cliquant ci-dessous :                                                                        20/10/2017  La société du spectacle

         Avez-vous remarqué combien nous nous attachons  à des futilités, combien médias et réseaux sociaux usent et abusent de ces anecdotes dérisoires, des «faits divers» sans importance au détriment des grands sujets d’actualité ? Nous sommes peut-être à la veille d’une guerre nucléaire, la mer et notre nourriture sont pollués, un milliard d’êtres humains s’endorment chaque soir la faim au ventre, l’avenir est sombre pour une partie de l’humanité et comme pour l’exorciser,   on en parle à peine !
Des progrès fondamentaux dans tous les domaines sont réalisés tous les jours par des chercheurs passionnés, des personnes magnifiques accomplissent des prouesses, se dévouent au service des autres, des chefs d’oeuvre sont publiés, dans le silence assourdissant des médias. Lire la suite

Chômeur , aide-toi ! …

  Écouter le billet d’humeur en cliquant ci-dessous : Chômeur, aide-toi …!

 Suppression d’ emplois aidés : la Pétition

 » Vous m’avez fait le don infiniment  précieux de la pauvreté ! « 

Ainsi s’exprimait en 1941 Simone Weil, agée de 34 ans, philosophe, ouvrière chez Renault puis ouvrière agricole et femme de combat, dans une lettre adressée à Xavier Vallat, Commissaire général aux questions juives …

Aide-toi chômeur, le gouvernement t’aidera !
Certaines décisions prises par le gouvernement peuvent paraître surprenantes pour ne pas dire injustes, scandaleuses : jugez plutôt !
Dans le même temps, 4, 5 milliards d’impôts sont rendus aux plus fortunés et 150 000 emplois aidés sont supprimés. Robin des bois volait aux riches pour donner aux pauvres. Là, c’est l’ inverse qui se produit ! Les actifs les plus vulnérables sont visés et à travers eux les structures qui les employaient, la plupart associatives, ou oeuvrant dans des domaines créateurs de liens sociaux ; culture, éducation, santé, sport. Tout celà pour redonner un peu d’air aux propriétaires d’actions, de dividendes, de yachts !
Le plus intéressant dans l’histoire, ce sont les arguments avancés. Les contrats aidés ne se prolongeaient pas par de vrais emplois, voilà le constat. C’est un peu juste, ne trouvez-vous pas ?  C’est vite oublier que derrière ces contrats, des hommes et des femmes étaient embauchés de 6 à 24 mois, acquéraient expérience et formation, reprenaient confiance et  amorçaient parfois une réinsertion professionnelle. C’est vrai, ça ne marchait pas toujours mais malgré tout cette mesure était utile à la collectivité toute entière.
Demandons-nous maintenant sur quelles garanties repose la fameuse suppression de l’ impôt sur la fortune,  sur les valeurs mobilières jointes aux baisses d’impôts sur les revenus du capital : 4,5 milliards rendus aux plus riches sur la seule présomption, parfaitement invérifiable que cet argent sera réinvesti, réinjecté dans l’économie. Le gouvernement donne, distribue sans contrepartie ! À qui ? La réponse fait mal : à ceux qui ont déjà le plus !! Lire la suite

Europe, attention aux dérives !

Le billet d’humeur de patrick : à propos de l’Europe et ses dérives …

  Il faut bien le reconnaître, la zone euro demeure très fragile, minée de l’intérieur par la domination de l’Allemagne et sans parler des carcans budgétaires qui ont conduit à la mise en place de politiques d’austérité. Le rejet de l’union européenne est général !        D’abord parce que les peuples se sentent méprisés par une caste de bureaucrates qui font la pluie et le beau temps, ensuite parce que le parlement européen est une chambre d’enregistrement qui tourne à vide. Avec l’élargissement à marche forcée, la vieille Europe s’est transformée en zone de guerre ouverte contre les pauvres, en raison même de l’absence d’harmonisation sociale et fiscale.
Qu’attend-on pour arrêter cette fuite en avant, pour tirer les leçons des échecs d’hier et des désillusions d’aujourd’hui ? Lire la suite

Quand le patronat joue au cancre !

Écouter Patrick Figeac ici :   Quand le patronat joue au cancre !

Quand le patronat joue au cancre  … 30/09/2017

         Plus de doutes, le Medef se sent pousser des ailes et n’hésite pas à se lâcher brutalement, jugez plutôt ! Lors d’une de ses dernières offensives de communication, il déclarait dans un visuel accompagnant un manifeste. « Si l’école avait fait son travail, j’ aurais un travail ! » , le tout en lettres de couleur vives. Passe la pauvreté de la rime, c’est surtout celle du niveau intellectuel  de l’auteur du slogan qui pose question ! Ainsi, l’école serait la cause du chômage massif qui touche près de 10% de la population active  française ?  Les délocalisations, les licenciements boursiers, le refus d’investissement des grand groupes, la prédation des actionnaires, les politiques d’austérité ne joueraient donc aucun rôle dans les pertes d’emploi  ?
Bigre, la ficelle est un peu grosse, ne croyez-vous pas ?
Certes, il est facile de désigner des ainsi un bouc émissaire et malheureusement l’école fait souvent les frais des rancoeurs de certains groupes sociaux.
Face aux réactions indignées d’enseignants qui se sont sentis méprisés, insultés par cette diatribe, le patronat assume argant que ce n’était pas une provocation mais une occasion de susciter le débat et d’ajouter que l’école pouvait mieux faire, pour ne plus avoir 25% de jeunes au chômage.
Non, Lire la suite

Réveillons-nous !

Écouter le billet d’humeur de Patrick ici :

Réveillons-nous !
Les corn-flakes, c’est l’aliment préféré des enfants surtout pour le petit déjeuner. Apport d’énergie le matin, au réveil, quoi de plus naturel ? Or, nous venons d’apprendre que ce produit est susceptible de contenir des glyphosates, une substance classée cancérigène probable  par une agence de l’ONU. Mais rassurez-vous, tous les paquets et les marques de céréales ne sont pas concernés !

De plus, si nous nous en tenons à ce qu’affirme Générations futures, organisation non gouvernementale qui a mené l’enquête, les taux relevés ne sont pas suffisants pour savoir si il existe un impact immédiat sur notre santé !!  Ce préalable étant posé, restons cependant prudents. Car cette substance susceptible de provoquer une destruction lente et insidieuse de nos organismes est aussi présente dans d’autres aliments de consommation courante comme les lentilles, ou la bière …   Mais que sait-on au juste du glyphosate ? C’est une substance qui a longtemps défrayé la chronique pour sa dangerosité, le round up de Monsantos. Produit toxique qui attends une nouvelle homologation européenne, sa licence expirant à la fin de l’année. Vous vous en doutez, les lobbys céréaliers et les industriels concernés sont en embuscade et exercent une pression constate sur les décideurs ! Bruxelles, de son côté, serait prêt à renouveler la licence de l’herbicide pour dix ans, mais heureusement, tous les états membres ne partagent pas cette opinion. La France, en particulier, envisage de s’y opposer lors d’un votre qui aura lieu en Octobre. Alors que faire ? Et si nous décidions tout simplement de limiter, voire stopper, nos achats d’herbicide ?  Depuis l’affaire du Fipronil  avec les oeufs cet été, beaucoup d’entre nous ont appris à regarder les étiquettes sur les emballages afin de vérifier l’origine des produits. Soyons lucides ! Aucun paquet de céréales n’affichera la présence ou non de glyphosate, mais les produits bio permettent de limiter les risques.  Les scandales sanitaires sont peut-être l’occasion de reprendre notre rôle de consommateur en main ! Devenons consom’acteurs car après tout, c’est aussi la demande qui crée l’offre !! Lire la suite

Irma, un sérieux avertissement !

Écouter Patrick ici :

Irma, un sérieux avertissement !

L’ouragan Irma qui vient de ravager entre autres les Antilles françaises est est une tragédie humaine, une épreuve pour nos concitoyens hébétés par le déchainement des éléments. Mais il nous inflige aussi un sérieux avertissement. Jamais les vents n’avaient atteint une telle vitesse, plus de 350km/h et les météorologues nous indiquent que ce type de phénomène devrait se reproduire à l’avenir. Son origine, n’en déplaise aux sceptiques, ne fait aucun doute. Il est associé au réchauffement climatique et plus particulièrement à la hausse des températures de l’Océan. Soyons plus précis ! Ce dérèglement est imputable à l’économie, à notre mode de production de richesses et de consommation. La population terrestre augmente et compte aujourd’hui 3 fois plus d’habitants que dans les années 50. Or notre modèle économique occidental s’avère obsolète, énergétivore et demande à être totalement repensé Regardez  comme la Chine, pays de 1,3 milliards d’habitants, l’équivalent de la population mondiale dans les années1900, a vite rattrapé son retard ! Lire la suite

Tous pyromanes ?

Écouter le billet d’humeur de Patrick ici :

L’été a été chaud (record depuis 1900), caniculaire, avec sa cohorte d’incendies d’origine malveillante ou plus simplement d’insouciante inconscience. Nous nous insurgeons devant des milliers d’hectares partis en fumée, et vitupérons avec raison …

La prochaine crise financière

              La prochaine crise financière  

Écouter le billet d’humeur de Patrick ici :

           Parmi les enjeux majeurs auxquels nous devons faire face, il en est un dont on ne parle quasiment pas : la prochaine crise économique et financière mondiale …
Nous pensons à tort que le r  risque  est définitivement écarté. La croissance semble repartie, le chômage se réduit plus ou moins selon les pays, et le progrès technique nous annonce partout un avenir radieux !
Mais c’est vite oublier qu’ avec la mondialisation sauvage qui sévit actuellement sur la planète ; que  les crises soient à jamais exclues relève de l’utopie ! Bien au contraire, les signes avant-coureurs sont déjà là !  À commencer par l’endettement des 44 pays les plus riches qui atteint 235% du PIB contre 190% en 2007. Les dettes des banques chinoises sont déjà hors de contrôle. La valorisation des actions des entreprises sont démesurées ! Les plus récentes fusions ou acquisitions sont réalisées dans des conditions telles que leurs profits ultérieurs ne le  pourront supporter. La législation américaine sur les banques , mise en oeuvre après la crise de 2007 va être allégée, donnant ainsi aux institutions  d’ outre-Atlantique un avantage sur leurs concurrents européens, les poussant même à prendre des risques, alourdissant encore à terme la menace d’un effondrement généralisé.
Nous avons gardé le meilleur pour la fin. Que sont devenus la plupart des protagonistes qui ont mis, il y a dix ans, la planète à feux et à sang ? Ont-ils eu des déboires avec  l’institution judiciaire ? Pas du tout ! Ils continuent à filer des jours heureux de star du business, n’ont jamais eu de comptes à rendre à personne. Bien sur, les banques centrales sont un peu plus prudentes mais ….
La spéculation continue encore et toujours à tirer les ficelles !
Lire la suite

Prendre le mal à la racine

Écouter le billet d’humeur en cliquant ci-dessous : Prendre le mal  du terrorisme  à la racine !

Après Paris, Nice, Bruxelles, Berlin, Stockolm, c’est Barcelone qui revit le cauchemar des attentats de Madrid en 2004, même si l’ampleur des pertes humaines n’est pas comparable. Une nouvelle fois, c’est un symbole de la douceur de vivre et de la civilisation qui est frappé au coeur !
   Barcelone, ville debout, Barcelone insurgée en 1936, Barcelone éternelle ville phare de l’Europe et de la Paix, Barcelone, une des capitales de la liberté, pleure ses victimes innocentes … Depuis deux ans, les terroristes s’emploient à une tournée meurtrière des lieux emblématiques de l’Europe, semant la mort avec une prédilection récente pour la fourgonnette oiu le camion fous.  Malgré la colère et la douleur, la détermination des citoyens est partout intacte ! La vague des crimes revendiqués par l’état islamique , ces derniers mois, débouche sur une constatation paradoxale mais forte : en suscitant ces attaques sanglantes, l’état islamique, pour l’instant et en dépit de son fanatisme absolu, n’aboutit à rien. Les populations civiles régulièrement visées par les tueurs refusent de modifier leurs habitudes sous la pression terroriste.
Lire la suite