Vie des terriens à crédit …

écoutez  le billet d’humeur de Patrick :

ÉCOCIDE !!! CRIME contre L’HUMANITÉ !!

Si nous n’appuyons pas  toutes et tous, tout de suite et partout sur un frein consommatoire, c’est la soif, pire des morts qui nous attend ainsi que nos descendants …

Le choix des mots … Ça change TOUT !

Sortir de l’entre-soi

Écouter le billet d’humeur de Patrick : Sortons de « l’entre-soi » !

          Nous sommes de plus en plus nombreux à fréquenter internet et  les réseaux sociaux sans être conscients qu’ils nous incitent à nous regrouper selon une logique tribale. Ainsi, nous croyons échanger avec d’autres personnes alors qu’en réalité, les amis glanés sur facebook comme sur twitter partagent avec nous des affinités solides. Au final, nous restons entre-nous, avec des individus qui nous ressemblent …  Les algorythmes fabriquent du tribalisme à tire-larigot, comme ces sites de vente qui connaissent si bien nos goûts qu’ils sont en mesure de nous proposer des produits les plus divers qui nous correspondent le mieux !

Il en est de même pour les idées et les opinions …

Nous avons presque toujours tendance à nous diriger prioritairement vers des sites, des lieux virtuels où nous retrouvons exprimés des propos voisins des nôtres ! Lire la suite

Tirer sa vie au sort !

Billet d’humeur de Patrick FIGEAC :                            Tirer sa vie au sort !

Tirer sa vie au sort ?                     29/07/2017

      Nous parlons beaucoup, ces temps-ci, du tirage au sort à propos des candidats qui se voient évincés de leurs choix initiaux à l’ université. Cette mesure est contestable à bie des égards; Et pourtant !! Il y a 2500 ans à Athènes, c’est par tirage au sort  qu’étaient désignés les membres de la «Bollée», assemblée qui régissait la ville. Les Vénitiens utilisaient des boules pour élire leur doge. À Florence, au XIII me siècle, pour nommer les juges, le tirage au sort était également requis. Cette pratique fut aussi mise en oeuvre pour former l’assemblée constituante de 1000 personnes réunies en Islande en 2011.
Les jurys populaires sont sélectionnés selon cette même procédure. Aristote, Platon, Montesquieu, Rousseau l’ont célébré dans leurs écrits. Mais gouverner et sélectionner des candidats ne relèvent pas de la même logique. C’est justement ce qui fait scandale en France, seul pays au monde à le pratiquer avec la Belgique qui ne l’utilise que pour départager les candidats étrangers. Certes, ces procédés ne concernent que 1% des postulants. Face au boum démographique, certaines licences sopnt prises d’assaut et les responsables n’ont pas trouvé mieux pour choisir les candidats. Ce mécanisme est révélateur d’une société qui n’ose pas affronter les enjeux de l’excellence. Il prive les jeunes de leut vrai choix et le pays des meilleurs diplômés. Et comme par hasard, il ne touche pratiquement que les titulaires du bac professionnel, issus pour la plupart des milieux défavorisés !  Lire la suite

Mort du service public, vive le local !

Ecouter le billet de Patrick : éloge du local !               (08/07/2017)

 Mort du service public, vive le local !
La ruralité s’éteint peu à peu, les villages se vident, les jeunes partent vers les métropoles, les agriculteurs survivent quand ils ne déposent pas leur bilan, les usines qui amenaient la prospérité du coin ont fermé pour case de délocalisation, les rares lieux culturels plient boutique plus souvent que l’un ne se crée … Les bureaux de poste ont baissé le rideau, les médecins fuient vers les centres urbains, les écoles se regroupent, et les commerces de proximité ne résistent plus à l’invasion des géants de la grande distribution …
  » Vivre et travailler au pays « , ce slogan qui fleurait bon le terroir, est devenu peu à peu un rêve impossible ! Au fil des ans, notre pays a vu se multiplier des zones fragilisées par l’exil des populations et la misère de ceux qui ne peuvent pas partir, rejoints par des ex-urbains obligés de quitter la ville en raison de la flambée du coût de l’ immobilier.
Les uns et les autres tentent malgré tout de s’adapter à un environnement où les services publics sont exangues !  Lire la suite

Révolution, vous avez dit révolution ?

RÉVOLUTION ? De laquelle parle-t-on ?? ….

Écoutez le billet d’humeur hebdomadaire de Patrick FIGEAC, ici en exclusivité  durant TOUT L’ÉTÉ !

4 Juillet- 14 Juillet
Deux dates, qui font référence à deux révolutions, qui se sont déroulées dans deux contextes différents. Le 4 Juillet 1776, 13 colonies anglaises, en Amérique, votent la déclaration d’indépendance.
   En France , le 14 Juillet renvoie à la prise de la Bastile en 1789. D’une certaine manière, nous pourrions dire que la révolution américaine se termine le 4 Juillet quand débute la révolution française le 14 Juillet, 13 ans plus tard … Une révolution, c’est surtout le moment où une nouvelle élite parvient à se débarrasser de l’ancienne ! Ce fut le cas en 1776 quand les américains ont réussi à chasser leurs maîtres britanniques et ont installé une République, élaborée en Europe. en particulier en France par les philosophes des Lum!ères. La révolution se caractérise donc par ce que nous appellerions aujourd’hui un «dégagisme», un changement à la tête du pouvoir sans toutefois remettre en cause la nature même de la société. Parfois, ce chamboulement suffit, comme ce fut le cas en Amérique, il est vrai que le pays avait d’autres soucis en tête : un conflit pour survivre, une conquête territoriale à effectuer.
En France, ce ne fut pas le cas. Ni la guerre contre les ennemis de la Révolution, ni les conquêtes territoriales qui l’accompagnèrent ne parvinrent à assouvir le désir de vengeance et de pouvoir de ceux qui prétendaient parler au nom du peuple. Ils imposèrent un tel dégagisme qu’au final, ce fut malheureusement un dictateur qui prit les commandes du pays ! Lire la suite

Rupture historique !

Rupture historique  (29/04/2017)

Les urnes ont rendu leur verdict … Au soir du 23 Avril, les partis traditionnels ont été élimininés du second tour, phénomène inédit sous la Vme République.

      Imaginez qu’Emmanuel MACRON ÉTAIT INCONNU DU GRAND PUBLIC IL Y A  À PEINE TROIS ANS ! … Et il a suscité au fil des mois un phénomène d’adhésion tout à fait inattendu, attirant au passage des personnes de style et d’horizon très différents, du parti communiste pour les uns, à la droite libérale pour les autres sans oublier certains membres du parti socialiste. Cette attirance autour d’une personnalité  au profil charismatique révèle un fait majeur, phénomène que nous avons retrouvé aussi chez Jean-Luc MÉLENCHON …. un tournant  à l’oeuvre  également  en Grande Bretagne et aux États -Unis …

Nous avons vécu une  élection historique de rupture démocratique !! En effet, la démocratie de représentation s’efface au profit d’une démocratie d’identification radicalement différente. Les candidats font des propositions auxquelles les citoyens adhèrent ou pas. Nous sommes passés en fait à un système de l’offre et non plus de la demande !

Le scandale des OGM !

Écouter le billet de Patrick ici :  le scandale des  OGM !

Pétition avec  Consommateurs pas cobayes  !    Tous nos articles à propos des OGM

    Le piège des OGM

      Il y a peu, Nicolas HULOT, ministre de la transition écologique et solidaire dénonçait les grandes firmes comme Monsanto qui veulent mettre en coupe réglée les semences de la planète. Rappelons que les modifications génétiques de certaines plantes, maïs, soja, colza, pomme de terre leur confère le pouvoir de résister à des ennemis naturels mais aussi à des herbicides. D’autres mutations analogues devraient permettre de cultiver des espèces dans des zones arides. D’où la promesse alléchante et généreuse de Monsanto : nourrir le tiers monde. Avec cette arrière pensée : assurer une domination sans partage dans ce secteur, en empochant au passage de substanciels bénéfices. Nous sommes loin de la philantropie mise en avant. Il n’y a pas de petits profits  … Mais il y a plus grave : les grandes firmes semencières ont mis au point des semences stériles, programmées pour mourir après la première utilisation.
Lire la suite

Le blues des grands patrons !

Écouter Patrick ici :

Le blues du grand patron !
Il y a dans notre pays des citoyens au-dessus des lois, qui n’hésitent pas à rejimber lorsqu’on leur demande des comptes …  Nous avons coutume de les appeler «lesgrands patrons», sorte de missionnaires des temps modernes qui trouvent anormal que l’on vienne remettre en cause leur rémunération. Le PDG de Reanault, par exemple, 7 millions d’euros par an, auxquels il faut ajouter les 9 millions encaissés chez Nissan. Vous semblez surpris ! Mais voyons, doit-on mettre des limites au talent ?
C’est en substance ce qu’on déclaré les actionnaires : «Non, il ne faut pas faire grief à ce Monsieur  d’être le plus grand patron de l’industrie automobile mondiale !!»
Ces entrepreneurs d’un nouveau genre savent, vouv vous en doutez, distinguer le bien du mal, le juste de l’injuste, l’essentiel de l’accessoire … Ainsi ils s’opposent à tout salaire maximum pour leur personnel, sont d’ardents défenseurs du plafonnement des indemnités prudhommales pour un salarié victime de licenciement abusif. Ils comptent d’ailleurs sur la future loi travail pour remédier à ces problèmes !
Heureusement pour eux, les élections législatives ont permis l’arrivée dans l’hémicycle d’un nombre important de chefs d’entreprises, issus de la société civile, laquelle par miracle, ne compte guère d’ouvriers et d’employés !!

Démocratiser une majoritée absolue !

  Démocratiser une majorité absolue !      21/06/2017

Les défenseurs de la Vme République ont le sourire, le mécanisme électoral a parfaitement joué son rôle et le mouvement présidentiel a remporté une large victoire dans les urnes alors qu’il est minoritaire dans l’opinion. Privilège redoutable ! Les Français n’ont jamais aimé les majorités égémoniques ; pas plus que la concentration des pouvoirs.
Nos citoyens ont trop d’esprit critique, de tempérament protestataire pour supporter une telle suprématie !

Écouter iPatrick ici :

Les méfaits de la société technicienne

Écouter  ici le billet d’humeur de Patrick :

17/06/2017    Les méfaits de la société technicienne

      Depuis quelques années, devant les menaces croissantes d’intoxications alimentaires, nous en viendrions presque à souhaiter «Bonne chance » au lieu de «bon appétit» au moment de passer à table…. Pourtant, les autorités sanitaires développent une phobie hygiéniste qui nous pousserait presque à rêver d’une vie congelée, purifiée, désinfectée ! Elles déploient à longueur de journée conseils et précautions  à suivre impérativement !! Sinon, nous risquons l’infection. Le grand mot est laché avec à la clé listériose, charcuteries douteuses, surgelés périmés, laitages au goût suspect dont il nous faut impérativement nous débarrasser pour échapper au pire !
Au passage, nous oublions presque que ces incidents sont d’abord la conséquence du délire productiviste  qui s’est emparé de l’agriculture intensive, aggravée par les profits juteux que la grande distribution engrange sans complexes !
Réfléchissons un peu … Lire la suite