Qu’est-ce que la laïcité ?

À écouter ici :

Qu’est-ce que la laïcité ?

     Faut-il remettre en cause le principe de laïcité à la française? Certainement pas. Bien au contraire, inlassablement, il faut le rappeler. La laïcité est à l’opposé des dogmes, fondée sur la raison et le libre-examen, le pluralisme. Elle revendique la neutralité de l’Etat républicain en matière religieuse garantissant ainsi une protection de la liberté des cultes qui peuvent officier sans que la République ne les régente. Mais, cette règle a un corollaire : la laïcité ne saurait être utilisée comme une arme antimusulmane. L’Islam a droit de cité et doit bénéficier, par principe, du même statut que les autres religions. Ainsi, la loi laïque proscrivant le port de la burqa sur la voie publique doit être appliquée, de même que la règle interdisant le voile islamique dans les salles de classe. Lire la suite

Que faire de la dette sociale ?!…

Enfin osons comprendre  cette histoire de DETTE et AGISSONS SANS PLUS ATTENDRE !!    LE COLLECTIF POUR UN AUDIT CITOYEN 

VOUS OFFRE UNE BROCHURE ICI !!

On veut savoir .be ! … À QUI profite la dette ?!

stop la dette

et si on arrêtait de payer ?!!

en savoir plus ici à propos d’Olivier BONFOND-   Et Eric TOUSSAINT, auteur de « La dette ou la vie »;  » Bancocratie «   etc …!

AUTOUR de Charlie Hebdo

Ce billet d’humeur est à deux voix , selon un texte de notre ami Philippe DERUDDER

À découvrir ici :

À l’école de la citoyenneté

Écouter ici :  A l’école de la citoyenneté ♪

                                                 A l’école de la citoyenneté.

     Juste après la famille, tout s’enracine à l’école, à la fois l’apprentissage des savoirs, des valeurs, de la tolérance, du sens critique et du vivre ensemble.

    Importance capitale, bien sûr, affirmée surtout lorsque la République est mise à mal. Mais, dans la vie de tous les jours, l’Ecole est insultée, humiliée par une société des images et de l’individualisme forcené. Elle se retrouve en première ligne, réceptacle de toutes les violences qui s’abattent sur des élèves influençables, qu’il s’agit d’informer, d’éduquer selon ce que nous appelons la morale civique.

   La religion, l’islam, l’antisémitisme, le racisme, la République, autant de concepts souvent mal perçus par les adultes mais qu’il faut pourtant décrypter à des jeunes en manque de repères. Tout se dit, se « twitte » se contredit sur les portables, dans les cours des établissements scolaires, dans les rues. La laïcité, conception française est mal comprise, mal appliquée et devient, au final, la « peur de l’Autre ».

     Monsieur le Premier Ministre pense que « changer l’école sera l’affaire d’une génération ». Mais, pour que ce constat lucide ne reste pas qu’un propos de circonstance , il faut une volonté politique au quotidien, des moyens financiers, l’apprentissage du vivre-ensemble, et un changement profond de nos mentalités vis à vis de tous les enfants de France. Est-ce une utopie que de vouloir offrir à cette jeunesse la possibilité d’un idéal qui la transcende ? C’est une priorité absolue de longue haleine pour reconquérir aussi « les territoires perdus de la République ».