Le massacre des innocents : les Oubliés de la République !

«Les chiffres sont terrifiants : 2 enfants tués par semaine, 7 000 viols de mineurs, c’est-à-dire presque 1 par heure. Et presque tout le monde s’en fout !  » Françoise Laborde, Michèle Créoff

 » Le massacre des innocents : les Oubliés de la République ! « 

     Militant pour faciliter  la communication et lles relatiions sociales des autistes  et autres exclus  notamment, nous tenons à  souligner cette alerte de l’opinion publique   sur l’extraordinaire  indifférence à la maltraitance envers l’enfance,  en portant un tel titre à votre connaissance  :  » Le massacre des innocents : les Oubliés de la République ! « 

 Osez  découvrir cet ouvrage présenté par le site  » PLANETE 360 Lire la suite

Protégeons nos enfants !

(1:00 à 4:39 )Révélations sur la pédophilie de Pierre BERGÉ, magnat de la mode

À écouter ici : Protégeons nos enfants de la pédophilie du quotidien : un enfant sur cinq !!!!

59% des femmes, 63% des hommes, victimes de viols ou de tentatives de viols sont mineurs.94% de ces violences sont commises par des proches, 54% par des membres de la famille. Sur 100 agressions sexuelles, 10 font l’objet d’une poursuite pénale qui déboucheront sur 1 condamnation. Dans l’immense majorité des cas, les violences sexuelles sur mineurs ont de graves conséquences sur la santé mentale des jeunes victimes.

Régulièrement, la pédophilie fait parler d’elle à travers des faits divers et des procès, plus sordides les uns que les autres. Malheureusement, il existe une pédophilie du quotidien qui touche 1 enfant sur 5 et qui reste, hélas,parfaitement taboue.

Lire la suite

Droits de l’enfant en débats :

☆ Écouter Patrick ici : Droits de l’enfant en débat ! le blog

En 2012, François HOLLANDE l’avait promis : la jeunesse serait placée au coeur du quinquennat. Alors que celui-ci s’achève et que les grandes mesures en la matière se sont faites rares,14 jeunes âgés de 9 à 17 ans composent désormais le collège des enfants du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge.  Pour la première fois, des mineurs vont émettre des avis officiels non contraignants sur des projets de loi qui les concernent !

         L’idée d’écouter les enfants résulte de l’individualisation croissante de la société. Alors que dans les années 20, la conception même du bonheur passait nécessairement par la famille, à partir des années 60, émerge la notion de bien-être individuel. Peu à peu, l’enfant devient un sujet de droits particuliers, comme les femmes, comme les malades, avec cependant une nuance de taille.C’est certes une personne comme une autre mais, pas tout à fait, puisqu’il doit être protégé des adultes car c’est un être en construction. Lire la suite