Universités : sortir du déni !

Écouter Patrick ici :        Universités : sortir du déni !

        Une absence remarquée !               agir-blog

    Avez-vous remarqué qu’un Minisitère a disparu dans le nouveau gouvernement : celui de l’enfance , de la jeunesse et de la famille … Bien sûr, les responsables politiques nous expliqueront que ces grands domaines ont été répartis dans d’autre sphères de la vie publique.

    Reconnaissons toutefois que la famille constitue une dimension primordiale pour chacune et chacun d’entre nous. Il en est de même pour l’enfance et la jeunesse qu’il ne s’agit pas simplement d’instruire et de former mais que nous avons toutes et tous le devoir d’intégrer dans la société, de sensibiliser à ses droits, de préparer à ses responsabilités. Or, tout se joue très tôt, dés la prime enfance.

    Enfance, famille, jeunesse ne se réduisent pas seulement à des dossiers techniques et au versement d’allocations. Nous devons impérativement remettre du social dans toutes les écoles    Lire la suite

Révolution, vous avez dit révolution ?

RÉVOLUTION ? De laquelle parle-t-on ?? ….

Écoutez le billet d’humeur hebdomadaire de Patrick FIGEAC, ici en exclusivité  durant TOUT L’ÉTÉ !

4 Juillet- 14 Juillet
Deux dates, qui font référence à deux révolutions, qui se sont déroulées dans deux contextes différents. Le 4 Juillet 1776, 13 colonies anglaises, en Amérique, votent la déclaration d’indépendance.
   En France , le 14 Juillet renvoie à la prise de la Bastile en 1789. D’une certaine manière, nous pourrions dire que la révolution américaine se termine le 4 Juillet quand débute la révolution française le 14 Juillet, 13 ans plus tard … Une révolution, c’est surtout le moment où une nouvelle élite parvient à se débarrasser de l’ancienne ! Ce fut le cas en 1776 quand les américains ont réussi à chasser leurs maîtres britanniques et ont installé une République, élaborée en Europe. en particulier en France par les philosophes des Lum!ères. La révolution se caractérise donc par ce que nous appellerions aujourd’hui un «dégagisme», un changement à la tête du pouvoir sans toutefois remettre en cause la nature même de la société. Parfois, ce chamboulement suffit, comme ce fut le cas en Amérique, il est vrai que le pays avait d’autres soucis en tête : un conflit pour survivre, une conquête territoriale à effectuer.
En France, ce ne fut pas le cas. Ni la guerre contre les ennemis de la Révolution, ni les conquêtes territoriales qui l’accompagnèrent ne parvinrent à assouvir le désir de vengeance et de pouvoir de ceux qui prétendaient parler au nom du peuple. Ils imposèrent un tel dégagisme qu’au final, ce fut malheureusement un dictateur qui prit les commandes du pays ! Lire la suite

Semaine de 4 jours : anomalie française !

Écouter la chronique hebdomadaire de Patrick sur l’éducation : lire son blog

   La semaine de 4 jours, une anomalie bien française !

       Il est de nouveau question des rythmes scolaires. Mais l’enjeu central est évacué ! Il s’agit tout simplement du temps que nous décidons d’attribuer à l’école. Avec une question sous-jacente : Voulons-nous vraiment que nos enfants apprennent efficacement ?

  Que la France figure parmi les dernières nations au classement PISA n’inquiète guère. Il serait peut-être temps de s’en préoccuper. Les écoliers français ont eu cette année 174 jours de classe. Nous sommes dans la limite basse de nos voisins qui connaissent un taux de fréquentation compris entre 180 et 200 jours de classe par an. Comment pense-t-on combler ce retard ? En supprimant le mercredi matin ? Nous descendrons alors à 140 jours par année scolaire. Nos enfants sont-ils plus intelligents que les autres ? Nos maîtres plus efficaces ?

Si nous adoptons la semaine des 4 jours, il faut réduire la durée des congés d’été. C’est d’ailleurs ce qui se faisait avant 2008 dans certains départements qui s’étaient prononcés pour cette mesure. Si vous n’avez pas ce courage, ne touchez pas au mercredi matin !!
Lire la suite

Le blues des grands patrons !

Écouter Patrick ici :

Le blues du grand patron !
Il y a dans notre pays des citoyens au-dessus des lois, qui n’hésitent pas à rejimber lorsqu’on leur demande des comptes …  Nous avons coutume de les appeler «lesgrands patrons», sorte de missionnaires des temps modernes qui trouvent anormal que l’on vienne remettre en cause leur rémunération. Le PDG de Reanault, par exemple, 7 millions d’euros par an, auxquels il faut ajouter les 9 millions encaissés chez Nissan. Vous semblez surpris ! Mais voyons, doit-on mettre des limites au talent ?
C’est en substance ce qu’on déclaré les actionnaires : «Non, il ne faut pas faire grief à ce Monsieur  d’être le plus grand patron de l’industrie automobile mondiale !!»
Ces entrepreneurs d’un nouveau genre savent, vouv vous en doutez, distinguer le bien du mal, le juste de l’injuste, l’essentiel de l’accessoire … Ainsi ils s’opposent à tout salaire maximum pour leur personnel, sont d’ardents défenseurs du plafonnement des indemnités prudhommales pour un salarié victime de licenciement abusif. Ils comptent d’ailleurs sur la future loi travail pour remédier à ces problèmes !
Heureusement pour eux, les élections législatives ont permis l’arrivée dans l’hémicycle d’un nombre important de chefs d’entreprises, issus de la société civile, laquelle par miracle, ne compte guère d’ouvriers et d’employés !!

Oui à la taxe sur les transactions financières, Mr MACRON !

À peine élu, Mr MACRON demande le report de la discussion européenne au sujet de  la taxe sur les  transactions financières (TTF) pour donner des gages aux banques  françaises.
Voici l‘appel d’Attac à signer leur lettre :

« Monsieur Macron vous ne devez pas saborder la taxe sur les transactions financières ! « 

Le site des labels écologiques

Des informations utiles pour s’y retrouver dans la jungle du vrai/Faux   » écologique   : acheteurs ou professionnels, par ici !  Kit à télécharger : espace enseignants  

52 catégories de produits ou services (à ce jour)

Contre la méritocratie

Pour ses conseils de lecture du jour au président de la République Emmanuel Macron, énarque qui s’est choisi un énarque comme premier ministre, Brice Couturier propose plusieurs livres critiquant la notion de méritocratie.  : Contre la Méritocratie !

Écouter ici Brice COUTURIER, sur France-Culture

Rendez l’argent !!!

UN QUART des BÉNÉFICES des BANQUES EUROPÉENNES dans les « PARADIS FISCAUX !  »      À lire ici : Even IT UP !

VRAIES SOLUTIONS : 200 Milliards de remèdes contre l’austérité 😉

DROIT au LOGEMENT = Fin des NICHES Fiscales 😉

Une campagne bien pourrie !

Écouter ici :  une rupture historique

Invectives, slogans, simplifications électorales sont le lot de cette fin de campagne présidentielle. Sur le terrain, électrices et électeurs sont désemparés, désorientés, indécis… Beaucoup envisagent sérieusement de bouder les urnes, quand d’autres sont susceptibles de passer, dans le secret de l’isoloir, d’un bulletin à l’autre. En cause, l’absence de débat sur des sujets pourtant cruciaux comme la transition énergétique, la laîcité sans cesse menacée, la montée croissante des inégalités, l’Europe, l’école, la lutte contre le chômage  etc. Toutes ces impasses qui ont conduit nombre d’électeurs à détourner le regard de cette compétition électorale d ’où ils se sont sentis exclus. Aucun thème majeur n’a émergé. Rappelez-vous !! En 1995, la «fracture sociale», 2002 «l’insécurité», 2007 «l’emploi», 2012 «la finance» : autant de sujets mobilisateurs !
Cette année, nous avons parlé d’emplois fictifs, de financements occultes, du prix des costumes offerts par de généreux mécènes, d’un fantasmatique «cabinet noir » au sommet de l’état, quand ce n’était pas la main de Moscou dans d’éphémères soucis informatiques. Lire la suite