Médiation animale et parentalité

         Résilienfance  organisait ce Week-end 13 Juin un colloque portant sur la médiation animale et la parentalité. Patrick FIGEAC, animateur de cette journée, nous en relate une brève synthèse ci-dessous :

réflexion résilience

accompagnement animal

Résilience

Médiation animale

 

L’importance capitale de l’estime de soi dans le bien-être de nos enfants (et de nos sociétés)

   L’estime de soi revêt une importance capitale pour tous les âges de la vie !

       Vous découvrirez pourquoi  dans ce blog : « apprendre à éduquer »   se référant à plusieurs auteurs  et  comment en suivant le fil des liens qui se répondent …  Souvent écrits par des femmes …. Bien qu’elles ne revendiquent aucunement l’ exclusivité du rôle parental !!

Écouter pour que les enfants parlent !t

Communication bienveillante

Plus de ressources en parentalité- Éducation sur notre page « autres sites » et Montessori

Neuro-éducation = sagesse bienveillante

Pour une enfance heureuse !!!

Les Observatoires Départementaux de la Protection de l’Enfance

     Selon ce rapport de l’Observatoire National, ce sont des données parcellaires qui permettent de chiffrer à 300 000 le nombre d’ enfants  qui seraient en danger et signalés ! …

 

À découvrir  ici :          (-!- téléchargement )

  

Education joyeuse, éducation bienveillante et parentalité

Voici deux cadeaux pour  vivre en famille une année 2014 réussie:

Education joyeuse *  est un blog très bien documenté, en particulier sur l’éducation Steiner et Montessori  ( des idées, des outyils etc …); on y découvre aussi un projet d’instruction innovant : «  L’école arc en ciel   »

Education bienveillante et parentalité positive est un blog plus centré sur la vie familiale et propose des ateliers organisés à PARIS  …

La société, les familles et l’école …

Voici  le prologue de l’émission radiophonique « PAROLES  » animée par Patrick FIGEAC, sur Radio4, le mercredi matin …

                         écouter  :  ♫ La socièté, les familles et l’école.

         Lire le blog        La société, les familles et l’école.

     L’école n’est pas la seule responsable des mauvais résultats obtenus dans l’enquête PISA 2012. Entre 2003 et 2013, la société s’est elle aussi profondément divisée. Les inégalités entre les familles, devant le logement par exemple, se sont davantage creusées. Nous savons aujourd’hui que les 20% des enfants qui grandissent dans des habitats insalubres ou surpeuplés ne sont pas dans des conditions optimales pour réussir leur scolarité

      Ce qui se passe dans l’école reflète avant tout ce qui se passe à l’intérieur de la sphère privée. En effet, les inégalités sociales émergent d’abord dans le contexte familial. Avec la crise, de nombreux parents en situation de précarité ne sont pas en mesure d’aider leurs enfants. L’école continue pourtant à fonctionner comme si ces différences n’existaient pas. Elle ne tient pas suffisamment compte des écarts majeurs de capital culturel transmis par les familles, de leurs ressources inégales pour accompagner la scolarité des élèves. Le système éducatif fonctionne de manière trés fermée, favorisant celles et ceux qui en connaissent les clés. De nombreux parents se désinvestissent, particulièrement dans les milieux modestes, à la fois parce qu’ils ne se sentent plus légitimes mais aussi parce qu’ils n’ont aucune idée de l’importance considérable que peut revêtir le simple fait d’échanger avec leurs enfants sur ce qui se passe à l’école ! …

     Tant que nous appliquerons un modèle homogène à un système qui ne cesse de se différencier, nous favoriserons les « nantis », les « héritiers ». Nous devons donner une vraie priorité financière aux établissements les plus en difficultés avec un accompagnement pédagogique spécifique. Les directeurs, principaux, proviseurs ont, dans ce cadre, un rôle déterminant à jouer comme levier de mobilisation et d’entraînement. En sachant les nommer au bon moment et au bon endroit, il est possible de réduire les inégalités. Encore faut-il que la société se mobilise.     Malheureusement, la question centrale posée par PISA est devenue inaudible. Les acteurs qui oeuvrent au quotidien sont déjà invisibles dans les médias. Ils seront bientôt effacés de nos mémoires. « Indignez-vous » , disait Stéphane HESSEL. C’est le moment de nous faire entendre !

Familles, qui êtes-vous?

Familles, qui êtes-vous?

à écouter ici : Famille qui êtes vous ? ♫

      La famille ne répond aujourd’hui à aucune définition précise puisque le modèle de référence qui tournait autour du mariage a été remis en question. La complexité réside donc dans la disparition d’un grand modèle normatif et en même temps sur la persistance d’un idéal : les individus souhaitent plutôt vivre en couple et plutôt avec des enfants.

      La famille est  ainsi toujours portée par l’idée de vivre avec des proches avec lesquels des liens affectifs persistent. 71% des enfants vivent avec leurs deux parents; à regarder ce chiffre, nous pourrions penser que la conception du modèle familial n’a pas fondamentalement changé, le seul vrai changement de ces trente dernières années,  c’est le couple amoureux  avec possibilité de divorce par consentement mutuel. Séparation qui est bien souvent le prélude à une nouvelle recomposition. Les trajectoires de vies familiale et conjugale sont devenues, au fil du temps, plus complexes, plus difficiles à cerner. Avec deux principes: le premier, instable, fondé sur l’amour entre adultes, le second, stable, reposant sur l’enfant qui a des bsesoins spécifiques. D’un côté, une logique purement contractuelle qui peut être défaite, de l’autre, un engagement parental à s’occuper de sa progéniture.

Auparavant, la famille reposait sur le temps long de la transmission et du patrimoine. A présent, s’est ajouté un temps incertain: le facteur conjugal. Un couple peut divorcer mais doit rester uni à titre parental.

       Autre différence. Actuellement, plus personne ne se définit exclusivement par sa dimension familiale. Le bonheur en famille n’existe que s’il permet le bonheur individuel. Nous voulons bien être ensemble à condition de rester un individu à part entière. L’idéal de la famille contemporaine, c’est être « libres ensemble ».

Patrick FIGEAC, 14/11/2013

Relations école-parents

       Une récente circulaire  appelle à renforcer la coopération entre les parents et l’école dans les territoires …. Circulaire 15 Octobre 2013

        Renforcer l’accompagnement et le lien social entre l’école et les familles passe par la désacralisation des savoirs ! C’est un des aspects qu’offre l’Université Populaire Parentale  dont nous proposons, via ce site, la création d’ un module en collaboration avec les   familles et personnes motivées ou concernées par la parentalité ; merci de diffuser l’information  dans les réseaux 46-47

Sur le  site officiel Eduscol, des informations détaillées sur les UPP et autres formes de soutien à la parentalité

Les parents d’enfants porteurs de handicap inquiets

Refondation de l’ école ….  et RESPECT DES DROITS DE L’ENFANT porteur de HANDICAP  !!

L’ unapei s’ insurge contre l’article 4 Ter   qui permet l’ exclusion au détriment de l’ inclusion des élèves handicapés :  en savoir plus ici !

>>Un article de la loi sur la refondation de l’école inquiète les parents d’enfants porteurs de handicap. En effet, sans leur accord la maison du handicap peut être saisie par les enseignants, sans l’accord des familles, pour réviser la notification de scolarisation en milieu ordinaire.