Faut-il avoir la foi ?

   C’est évident ! Retour sur notre rubrique avec Daniel DESCOMPS, fondateur  du musée du jouet rustique en Lot et Garonne.

                Avoir la foi , de quoi parle-t-on ?

Redonner confiance !

    Redonner confiance !                     agirblog

Pour écouter Patrick ,  cliquez ci-dessous :

         Depuis plusieurs décennies, les évolutions sociétales donnent aux jeunes le sentiment que les perspectives d’avenir sont bloquées. En cause, la faiblesse de la croissance économique bien sûr, les errements du monde, mais aussi la question fondamentale de la place de l’humain dans des secteurs où la technologie est en conquête permanente. La jeunesse se trouve aujourd’hui dans une situation paradoxale. Elle participe à cette révolution numérique dont elle s’empare avec une jouissance non dissimulée mais constate, dans le même temps avec inquiétude que cette mutation transforme à la fois notre modèle économique et nos modèles sociaux. Lire la suite

 » Rien ne se passe comme prévu ! « 

Ce billet d’humeur est à écouter là :   Ça ne se passe pas comme prévu !

« Rien ne se passe comme prévu ! »

       « Cela ne se passe jamais comme prévu « répète souvent Monsieur le Président de la République …   Explications « Nous devons inverser la courbe du chômage « affirmait-il en Septembre 2012, là, le nombre des demandeurs d’emploi atteint aujourd’hui des sommets : 3.388.900 chômeurs, soit une progression de 465 000 personnes depuis mai 2012. Toutes catégories confondues, nous dépassons les 5 millions de sujets pour la seule France métropolitaine !!

   « Le budget 2013 doit être bouclé avec comme objectif la réduction des déficits publics à 3% du PIB ». Autre erreur d’ appréciation ! il s’est établi en réalité à 4,3% l’année dernière et la Cour des Comptes fait un pronostic à 4% pour 2014.

   En Mars 2013, à la télévision, M. le Président revenait à la charge : « Ma priorité, c’est l’emploi, tous les outils sont là, ils sont exceptionnels « ajoutait-il … Quinze mois plus tard, les résultats sont loin de s’avérer «e xceptionnels » ! Les contrats d’avenir ( 132 000) ont certes permis d’endiguer le chômage des jeunes, mais n’ont pas empêché la montée du chômage des plus de 50 ans qui a progressé de 11% en un an !

    Quant au « pacte de responsabilité » il pourrait bien avoir un impact négatif sur l’emploi s’il n’est pas accompagné par des mesures de réduction des charges aux entreprises et de soutien du pouvoir d’achat. Lire la suite

Aimer la vie !!

À écouter ici : Aimer la vie …  2014

Aimer la vie  !

      Beaucoup de nos concitoyens ne font que survivre. Sans raison particulière puisqu’ils n’ont pas souffert de drame violent, de guerre, de génocide … Ils ont simplement oublié le plaisir et la joie de vivre pleinement, de profiter de chaque instant de la vie et des petits plaisirs qu’elle nous offre : un rayon de soleil, des fleurs qui poussent, et même les nuages, les merveilleux nuages Malheureusement, il y a chez nous une sinistrose qui va en s’accroissant … La crise n’est pas seulement économique, elle est psychologique ! Sommes-nous trop gâtés, trop assistés ? Je ne sais pas . Mais nous nous lamentons tellement que nous perdons notre créativité, notre joie de vivre et ainsin nous nous empêchons de sortir de la crise. ! …

     Il nous faut certainement une renaissance intérieure collective, ne plus nous enfermer dans des modes de pensée mortifères. La crise est à vivre, pas à subir. Mais voilà, nous sommes abreuvés d’images violentes, répétitives, anxiogènes qui accaparent notre conscience. Ce bombardement incessant nous bouffe littéralement ! Nous devons mettre de la distance entre ce que nous voyons, ce que nous regardons … Etre à la fois dans l’empathie pour la souffrance du monde et dans le lâcher prise. La planète est devenue un village, nous sommes embarqués dans la même aventure et il y a bien un juste  équilibre à trouver.

    Mais là encore, nous avons tendance à être préoccupés par l’extérieur, le lointain, à ne plus regarder le voisin ou les choses qui nous sont proches. À force de passer à côté des autres, nous passons à côté de nous-mêmes. Indifférence, incivilité. Et pourtant !! Un simple bonjour ouvre la porte à la relation.Nous souhaitons littéralement à l’autre que sa journée soit bonne. C’est le premier pas vers la compassion, indispensable pour vivre pleinement. Qui a la compassion est bienveillant même en colère, qui est sans compassion peut tuer même avec un sourire.

    Le bonheur, c’est d’être vivant dans le partage, la jois d’être ensemble, la chaleur de l’échange, dans l’attention au monde, à soi et aux autres, dans l’amour au sens large porté à nos frères et soeurs humains, animaux, végétaux …Oui, la Père Noêl existe !  Croyons aux miracles et au Père Noël ; voyons toujours le monde avec des yeux d’enfant !

La révolte gronde !!!

Que faire avec la CRISE des crises  ??

Ecouter le billet de Patrick FIGEAC  :  La révolte GRONDE !!

La révolte gronde !!

     Plans sociaux en cascades, chômage en hausse, agriculture sinistrée, TVA augmentée, sages femmes révoltées, enseignants exaspérés, autant de protestations, de révoltes qui sortent des schémas classiques de lutte des classes. La situation semble bien  échapper à la classe politique tant ces manifestations sont diverses et parfois contradictoires ! Les destructions dans tous les domaines se conjuguent avec le problème central des FERMETURES  d’entreprises … et du chômage de masse sur fond d’une concurence des coûts salariaux à l’échelle mondiale et à l’intérieur même de l’Union Européenne.

     Tout  le monde s’aperçoit que les politiques sont impuissants et la lutte pour la survie prédomine avec un côté désespéré, « chacun pour soi «, comme nous l’avons vu dans les heurts entre grévistes licenciés et non licenciés des abattoirs bretons.Ces fractures sociales se conjuguent avec des fractures culturelles qui mettent en jeu le rapport à la nation comme cadre démocratique structurant. La montée des comunautarismes, les difficultés à maîtriser les flux migratoires constituent autant de facteurs d’exascerbation. Beaucoup de Français ont ainsi le sentiment d’être abandonnés, ne reconnaissant plus le pays qu’ils ont connu, se sentent dépossédés de leur souveraineté … Par delà les revendications multiples, ces mouvements éclatés condensent des contradictions et des tensions accumulées depuis des années ! Ils sont l’expression d’un ras le bol d’une France morcelée et désorientée qui n’en peut plus …

     Les Français souhaitent que l’état prenne en compte leur situation,  et cède au plus vite à leurs revendications bonnes ou mauvaises, mais ils s’adressent aussi aux politiques pour qu’ils rompent avec une technologie française et européenne imprégnée des dogmes libéraux.

Ces mouvements ne sont pas porteurs d’alternatives mais d’un appel pour que cesse « la casse sociale « et le mépris, pour que les gouvernants AIENT LE COURAGE DE DIRE OÙ ILS MÈNENT LE PAYS !   Une question mérite d’être posée : un seuil n’est-il pas atteint dans la dégradation du rapport  gouvernants-gouvernés ?   La parole politique discréditée n’est plus audible par une partie de la population qui se réfugie dans l’abstention ou se tourne vers les extrêmes !

Telle semble être la situation critique dans laquelle se trouve la France et d’autres pays européens . Le temps presse si nous voulons éviter le chaos !!

                                    La Bretagne a commencé à sonner le tocsin !!!

La confiance perdue

Sur les ondes de Radio4 le Samedi et le dimanche, écoutez le billet de Patrick Figeac ici aussi !      La  Confiance perdue !!

Le champ de l’éducation … n’est pas en reste !

Lisez l’article publié par  » Vousnouils  » :

crise de confiance mutuelle  parents-enseignants

L’école et la confiance

Le prologue  de Patrick FIGEAC est à retrouver chaque semaine dans son blog, ainsi que sur les ondes des 4 ateliers  de Radio4 le mercredi à 10h.

Et ici 🙂  ☛  L’école et la confiance …

VENDREDI 10 MAI 2013

L’école et la confiance.

        La confiance à l’école et en l’école est-elle un enjeu central de sa refondation? Oui, répondent les parents d’élèves ! Un enfant sur quatre n’a pas confiance en lui et encore moins en sa capacité à réussir. Prés de 40% n’ont pas foi en leur avenir !

     Plus les enfants grandissent , plus le crédit qu’ils portent à l’école semble s’éroder. Est ainsi pointée du doigt une école qui évalue tôt et use sans modération de la notation-sanction, qui peine à trouver des alternatives au redoublement, qui se sent démunie face aux difficultés des élèves, mal à l’aise avec les parents. Dans les enquêtes internationales, la France ne brille guère en terme de bien-être scolaire. En effet, nous sommes avec le Japon et la Corée du Sud l’un des pays où l’anxiété en classe est la plus fortement ressentie. Un système anxiogène où la peur d’échouer est telle que l’élève préfère se taire par peur de se tromper. Dommage, car en ce qui concerne la volonté d’apprendre et le plaisir ressenti à le faire, la France se situe plutôt au-dessus de la moyenne.

        La « loi-Peillon » s’est-elle suffisamment aventurée sur ce terrain? La mise en oeuvre d’une école « juste » et « bienveillante » doit maintenant prendre forme. Le législateur a mis l’accent sur la pédagogie, inscrit un redéploiement des cycles et un renforcement du lien école-collège pour ne pas perdre en route les élèves les plus fragiles.

    En attendant, sur le terrain, fleurissent des initiatives qui s’inspirent de la pédagogie institutionnelle chère à Fernand OURY, d’autres de « la psychologie positive » en vogue aux Etats-Unis. C’est heureux car, les professeurs, eux non plus, n’ignorent pas ce que veut dire douter de soi. L’enquête de victimisation sur les personnels de collège-lycée, rendue publique en février 2013, a notamment montré qu’un enseignant sur cinq ressent une appréhension avant d’aller en cours. Une étude sur le primaire , publiée en septembre 2012, a mis en lumière la fréquence de leurs critiques à l’égard de la hiérarchie et du mode de gouvernance de l’école.

« Faites-nous confiance », la demande émane des élèves autant que de leurs maîtres !! 

couleurs lumière

Arc en ciel d’hiver