La fin de l’illusion HULOT !

       En renonçant à l’objectif de ramener à 50 % la part de l’électricité nucléaire en 2025, le ministre de l’Écologie  scandalise les associations et… redonne vie à EELV.  Face au recul de Nicolas HULOT, LA FONDATION s’émeut … La belle affaire !

C’est AGIR QU’IL NOUS FAUT ! RÉAGIR À L’HYPPOCRISIE généralisée par la PEUR ! Lire la suite

Redonner confiance !

    Redonner confiance !                     agirblog

Pour écouter Patrick ,  cliquez ci-dessous :

         Depuis plusieurs décennies, les évolutions sociétales donnent aux jeunes le sentiment que les perspectives d’avenir sont bloquées. En cause, la faiblesse de la croissance économique bien sûr, les errements du monde, mais aussi la question fondamentale de la place de l’humain dans des secteurs où la technologie est en conquête permanente. La jeunesse se trouve aujourd’hui dans une situation paradoxale. Elle participe à cette révolution numérique dont elle s’empare avec une jouissance non dissimulée mais constate, dans le même temps avec inquiétude que cette mutation transforme à la fois notre modèle économique et nos modèles sociaux. Lire la suite

 » L’école pour demain  » d’après le nouveau Ministre

       « L’école pour demain », c’est le titre du livre qu’a publié Jean-Michel BLANQUER, nouveau Ministre au début de l’année eu sur lequel s’est appuyé Emmanuel MACRON pour construire son programme. Le Café pédagogique publie un entretien avec celui qui a maintenant entre ses mains le destin de l’École.

Une vision de l’avenir qui fait défaut ! …

Le billet de Patrick est à écouter ici :

♪ Quelle vision de l’avenir ?!

Une vision de l’avenir qui fait défaut !! ….

         Le gouvernement fait souvent référence à l’avenir, mais qu’en est-il en réalité ?

      Les contrats d’avenir vantés par le Président de la République ressemblent à s’y méprendre aux emplois jeunes mis en place à la fin des années 90,. Alors, contrats d’avenir ou du passé ? Probablement les deux car le dispositif cher au Président diffère sur un point majeur : ses bénéficiaires sont très majoritairement des jeunes non diplômés. Les voici un pied à l’étrier! Espérons que cette mesure les aidera à trouver le chemin de l’emploi !!…

        Après les contrats d’avenir, voici que s’annonce le pacte d’avenir pour la Bretagne, en attendant le projet de loi pour l’avenir de l’agriculture … Notre pays s’accommode mal de toutes ces plaies sociales, de ces territoires éprouvés par des crises et des mutations économiques. Serions-nous condamnés à avoir l’oeil rivé sur les suppressions d’emplois qui se comptent aujourd’hui par dizaines de milliers ? Ce qui émerge, ce qui advient, , ce qui se crée nous échappe pour une large part . Ainsi, le Ministre du redressement productif qui aurait tant voulu être celui de la reconquête industrielle passe son temps à éteidre les incendies provoqués par les plans sociaux et les défaillances des entreprises … Et pourtant !!

     Nous avons eu depuis l’élection de François Hollande en 2012 la Banque Publique d’investissement, le pacte de compétitivité, le crédit d’impôt, les 34 plans industriels, le plan innovation. Mais rappelez-vous, il y avait eu auparavant le crédit d’impôt-recherche, les pôles de compétitivité, le programme des investissements d’avenir. Aucun gouvernement n’est resté inerte face au déclin industriel français. Mais aucun n’a véritablement su accompagner la vue économique d’une parole politique FORTE !   Dans un pays où tout remonte au chef de l’état, ce constat nous ramène au silence du Président de la République !!

     Et pourtant il décide, engage des politiques mas sans en expliquer le sens pour froisser le moins de monde possible, par peur peut-être de déclencher un de ces mouvements sociaux dont la France a le secret. Reconnaissons toutefois que mettre des mots sur les évolutions sociales et économiques actuelles est difficile car il faudrait en connaître l’ampleur et la gravité.

      Au fond, comment s’étonner du silence du chef de l’état ? Les temps sont durs pour les pauvres d’abord mais aussi pour les classes moyennes.   Il est cependant urgent de sortir des discours lénifiants sur « la reprise  » et admettre que reconquérir le terrain économique perdu requerra encore des efforts ! Les citoyens veulent un discours de VÉRITÉ et une vision de l’avenir. L’un et l’autre font cruellement défaut !

Jusqu’à quand ? …..

Et si nous avions fait fausse route en pensant l’avenir avec des remèdes, des solutions héritées du passé qui ne marchent plus ?? !!  …

L’écran, avenir de l’homme?

 09/08/2013    (  écouter ici)   –> ♪   l’écran avenir de l’homme ??

Nous connaissions l’homme de Cro-Magnon, de Néandertal, l’homo-sapiens devenu sage, voici venir l’homo-economicus.

A quoi ressemble la condition humaine à l’ère numérique ? Les avis divergent. Il y a ceux qui portent sur l’humanité connectée un regard confiant. La révolution numérique , c’est d’abord la promesse de nouvelles démocraties participatives et nous sommes face à une nouvelle renaissance de l’humanité.

D’autres, au contraire, s’alarment des effets néfastes de la médiasphère. Pour eux, la rapidité tue la connaissance avec les conséquences d’un zapping permanent. En déléguant une partie de nos vies à nos smartphones, nous renoncerions au concept moderne d’humanité.

Alors, renaissance ou petite mort?       Lire la suite

L’enseignement nomade, l’avenir de l’école ?

à retrouver dans AGIR, le blog de Patrick FIGEAC

L’enseignement nomade, avenir de l’école?

       Selon l’UNESCO, en 2013, il y aura autant d’appareils mobiles connectés que d’êtres humains. Comment ces technologies peuvent-elles servir l’éducation de tous? Comment peuvent-elles accompagner le développement , l’enrichissement professionnel des enseignants? La technologie mobile peut et doit permettre d’étendre et de diversifier les possibilités éducatives des apprenants. D’abord, parce que le portable est plus facile à acquérir et à utiliser soi-même que l’ordinateur de bureau. Ensuite, parce que l’éducation est au centre de toutes les stratégies de construction de l’avenir.C’est un enjeu mondial, un des grands défis du troisième millénaire.

Ainsi, au Pakistan, dans les villages isolés, le portable permet de s’entraîner à la lecture, à l’écriture et de ne pas perdre les maigres acquis obtenus à l’école ! …

Au Cambodge, le téléphone a une belle coque rose pour éviter que le mari ou le grand frère ne le confisque, les femmes disposent d’un moyen de gagner de l’argent et d’accéder à davantage de liberté par l’accés à l’information

En Inde, 2000 enseignants reçoivent des conseils sur leur téléphone portable, des tests réguliers évaluent leurs progrés et les incitent à innover dans leurs classes.

En Colombie, un programme d’aide aux professeurs, par le biais d’une tablette, leur fournit des plans de leçons, directement utilisables.

Au Sénégal,des ressouces pédagogiques téléchargeables sur le portable depuis une plate-forme internet sont mises en place. Les élèves ne sont pas oubliés; ils ont la possibilité de recevoir cours et exercices directement sur leur portable

      Et en France? Il n’y a pas si longtemps un Ministre s’opposait au développement de services éducatifs sur le téléphone des jeunes, de peur qu’ils ne découvrent les possibilités offertes par le Web !!!

   Alors que chaque collégien dispose de cet outil, l’institution scolaire ne s’intéresse qu’à celui des parents pour signaler et contrôler les absences !!

   N’est-il pas temps de nous ouvrir sur le monde? L’enseignement nomade est bien l’avenir du numérique éducatif. Ne restons pas à la traîne !!! …

   Le site educavox innove et offre de belles opportunités pour transformer les pratiques pédagogiques. Ne vous en privez pas !

… . A consommer, diffuser et  utiliser sans modération !!!!…

 

 

POUR COMPRENDRE LA MONNAIE … et plus encore !!

     A l’approche de 2013, notre ami Philippe DERUDDER nous offre un cadeau :

     Découvrez par sept courtes vidéos « la face cachée de la monnaie » et les enjeux humains et écologiques essentiels à la compréhension du VIVANT .

Publié par « culturealternative » sur youtube,  allez visionner :

 » Du pouvoir d’achat au pouvoir d’être «