Réformer le collège est essentiel !

Ecouter Patrick Figeac ici :                                           Lire sur son blog ici : éduquation 

      Il n’y a pas une réforme du collège mais deux projets. Le premier prévoit de donner davantage d’autonomie aux établissements pour organiser jusqu’à 20% de l’emploi du temps le travail en équipe ou les pratiques interdisciplinaires. Le second est une réécriture des programmes, mais, le débat s’est vite focalisé sur les classes bilangues , les langues anciennes alors que cette réforme pose une question centrale.

Comment faire bénéficier le plus grand nombre d’élèves de dispositifs qui, jusqu’à présent, étaient réservés à une minorité? Plus généralement, faut-il redonner à tous une chance d’éviter l’échec sans enlever aux meilleurs les ressources nécessaires à leur succès?

Continuer la lecture

La réforme du collège fait débat …

 Commencer par les premiers concernés, les collégien-nes avec ce site ressource par exemple :     « 1 jour-Une actu « 

Selon Philippe Meirieu, cette réforme va dans le bon sens !!

Le quotidien économique les Echos publie un entretien avec le sociologue François BALUTEAU sur la réforme du collège.

François GALICHET, philosophe, est à l’origine d’une pétition visant à promouvoir un fonctionnement plus démocratique du collège.

Continuer la lecture

La réforme des collectivités territoriales

 » Conseils Municipaux, que va-t-il vous rester ?! …. « 

Résumé des nombreuses questions que Mr Georges GONTCHAROFF  se fait une joie d’éclairer pour le bonheurs de tous, dans cette conférence diffusée par le site « Verdon-info « .

Retrouvez Georges GONTCHAROFF sur le site ADELS qui porte la revue territoires ( en restructuration actuellement …)

La France et ses régions (réédition INSEE en téléchargement ici)

Les dessous de la politique fiscale

Les dessous de la politique fiscale

à écouter ici : Politique fiscale à revoir !

    Que peut-on demander à une politique fiscale ? L’impossible, bien sûr ! C’est à dire qu’elle soit juste, efficace, transparente, de nature à nourrir le budget de l’Etat.       Mais comme chacun sait, le modèle français est exigeant, consomme 40% de la richesse du pays, prélevée sous forme de contributions directes et indirectes. Certains trouvent ce taux trop élevé, y voyant un frein à l’investissement ; légitime diront les autres, en vantant le niveau de prestations sociales du pays. Le débat est loin d’être clos ! Concentrons-nous sur la dernière des qualités requises d’une politique fiscale : LA CLARTÉ !

               Et là, disons-le carrément : NOUS N’Y AVONS PAS DROIT !! Continuer la lecture

Le colloque de l’IREA

Des intervenants de qualité dans ce colloque où il a été question d’autorité, d’évaluation et même de réforme !!

suivez ce lien   – Bonne lecture …

Antoine Prost

Antoine Prost

La refondation : 1er anniversaire !!

Etat des lieux pour le chantier  » refondation de l’école «  :

à écouter ♫   >  la refondation : 1er anniversaire !

Ce prologue de Patrick FIGEAC est à lire dans son blog à découvrir  !!

Castelfranc

jardin médiéval

La crise plombe la réforme !!

Le vrai changement, celui des comportements, c’est pour quand ?

c’est à réfléchir en écoutant Patrick FIGEAC ici >> (cliquez)

La crise plombe la réforme !!

Réussir c’est OBLIGÉ  !! >>   plus un instant à perdre pour la refondation de l’école !!!!!!

 

09/03/2013                              La crise plombe la réforme !!

    La crise économique pèse sur notre pays. En quelques jours, deux mesures phares annoncées parMr le Président de la République ont été balayées par la conjoncture difficile de ce début d’année ! L’objectif de ramener le «désendettement » à 3% du Produit Intérieur Brut et le chômage dont la courbe ne peut être inversée ; ce cancer qui rongele pacte social continue à battre des records …

    La crise plombe le changement annoncé. Comment dans ces conditions espérer convaincre les français qu’il est possible de réformer l’école, la prison, le mode de scrutin, l’organisation territoriale … quand l’incapacité à changer les choses est cruellement patente !

  Pris un à un, chacun de ces changements en cours est important. l’école n’est plus, ou plus assez le creuset républicain qu’elle fut, ses performances s’érodent et elle laisse, malgré tous les efforts entrepris, au bord du chemin  des cohortes de jeunes sans avenir ! …

 La prison échoue dans sa mission de dissuader et de punir la délinquance et la récidive. Le maquis des modes de scrutin autant que le cumul des mandats sclérosent la démocratie. L’inextricable millefeuille territorial est une source inépuisable de chicanes, de paralysies, de gabégies ! ….

Aucune de ces réformes engagées n’est inutile, elles sont même essentielles ! Le gouvernement fait face courageusement, multiplie les initiatives mais ses marges de manoeuvre sont limitées. Comment en effet trouver les ressources nécessaires pour financer « le modèle français »  prôné, il y a peu, par le premier ministre ? …

     Le projet en préparation sur la décentralisation, par exemple, est méritoire : donner aux collectivités locales compétences et libertés nouvelles, afin d’assurer une meilleure efficacité de leur action. mais à l’arrivée, chacun défendant ses prérogatives, le gouvernement prend le risque de rajouter davantage de complexité, d’opacité et de confusion au schéma existant. L’obsédante recherche de réduction des dépenses enfin menace de transformer en champ de mines la réforme des prestations familiales ; dont l’objectif est de combler d’ici à 2016,  le déficit de  la branche famille de la sécurité sociale. Personne n’ignore que toucher aux allocations familiales soit en les fiscalisant, soit en les mettent sous condition de ressources est pour le moins périlleux !

    Nécessité fait  loi mais le besoin impératif de réduire les dépenses de la protection sociale ne fait pas un projet !

Depuis des lustres, nous le savons, la France apparait rétive à la réforme, réticente aux consensus et aux compromis qu’elle suppose, rêvant tout haut de changements globaux pour mieux les récuser par la suite lorsqu’ils touchent les intérêts de chacun …

Par temps de crise, nous nous protégeons, avantages acquis et pré-carrés sont défendus bec et ongles !… Faute de vision claire de l’avenir, faute de projet de société clairement annoncé.

Le rêve Français est mal en point. la crise rend caduque toute possibilité de réforme MOBILISATRICE . Et pourtant  !!!   nous avons besoin d’un élan salvateur pour sortir de ce malaise national qui aiguise les crispations hexagonales , mine le crédit des responsables politiques.

Alors , le vrai changement, C’EST POUR QUAND  !???

Bruits et grincements de dents à l’école ….

Le prologue de Patrick FIGEAC est sur Radio4  dans l’émission Parole , le mercredi de 10 à 11h.

ET   ICI         Bruit et grincement de dents à l’école

         » Dés 2009, un rapport de l’Inspection générale soulignait le rôle néfaste de la semaine des 4 jours. Les syndicats demandaient alors « une remise à plat » des rythmes tout en reconnaissant les conséquences qu’un tel changement pouvait entraîner à la fois sur la vie des familles, sur le fonctionnement des municipalités et des associations qui oeuvrent sur le temps péri-scolaire.

       Aujourd’hui, la réforme des rythmes est actée. Les enseignants sont divisés, les élus s’interrogent sur la faisabilité d’un tel chantier, les parents sont, pour la plupart, perplexes. Tous les acteurs s’appuient sur l’intérêt de l’enfant mais, divergent sur la manière de le satisfaire.Difficile dans ces conditions de savoir qui a raison ou tort. Les arguments avancés par chacun des protagonistes sont parfois violents et suscitent dans l’opinion publique étonnement, solidarité ou indignation.

        Ces différents points de vue s’appuient sur les réalités locales et les possibilités offertes pour la mise en oeuvre de ce projet. Mais, un tel changement est-il possible dans cette cacophonie ambiante? Ecouter, comprendre les motivations de chacune des parties, camper sur ses positions ne suffit pas. Comment faire bouger les lignes sur un sujet aussi complexe qui réveille tant de passion, tant d’émotion?

         C’est au niveau local que semble résider la solution, reste à mettre en cohérence les divers acteurs qui gravitent autour de l’école. Tâche ardue pour Monsieur le Ministre !!! Mais,au fait, l’entrée par les rythmes était-elle la meilleure pour refonder, transformer le système éducatif ? « 

La réforme des rythmes scolaires , levier principal

Les rythmes scolaires, un enjeu développé dans son blog par Patrick FIGEAC.

Le professeur Hubert MONTAGNER réagit avec véhémence aux débats en cours, c’est ici ; cliquez sur le journal Sud-Ouest pour aller à la page 10 .