Les dessous de la politique fiscale

Les dessous de la politique fiscale

à écouter ici : Politique fiscale à revoir !

    Que peut-on demander à une politique fiscale ? L’impossible, bien sûr ! C’est à dire qu’elle soit juste, efficace, transparente, de nature à nourrir le budget de l’Etat.       Mais comme chacun sait, le modèle français est exigeant, consomme 40% de la richesse du pays, prélevée sous forme de contributions directes et indirectes. Certains trouvent ce taux trop élevé, y voyant un frein à l’investissement ; légitime diront les autres, en vantant le niveau de prestations sociales du pays. Le débat est loin d’être clos ! Concentrons-nous sur la dernière des qualités requises d’une politique fiscale : LA CLARTÉ !

               Et là, disons-le carrément : NOUS N’Y AVONS PAS DROIT !!

 Nous arrivons à un «ras le bol» fiscal, à une fiscalité insensée qui pénalise les créateurs au profit des rentiers, encourage les entrepreneurs à partir, et les «fraudeurs» à s’incruster !!

       Le gouvernement se contente de bâcler des économies là où elles sont le plus faciles à réaliser, même si c’est INJUSTIFIÉ , c’est à dire sur les investissements et sur le soutien aux entreprises qui ne votent pas … Il ne touchera pas en revanche aux allocations de toute nature, versées aux collectivités locales et autres groupes de pression, de peur de perdre la moindre voix aux prochaines élections, pourtant jugées déjà incertaines faute de projet politique crédible !

               Aucune économie sérieuse et sensée n’est engagée dans le budget 2014 !!

Pourtant, nous savons d’ores et déjà ce qu’il faut faire : favoriser les plus faibles, les plus fragiles de nos concitoyens, les innovateurs, les créateurs, donner la priorité aux investissements, au travail, TAXER les revenus financiers, changer de modèle économique etc … Toutes ces mesures se préparent, ont déjà été étudiées par d’innombrables commissions … Nous connaissons les arguments à avancer pour convaincre, nous voyons bien à quels groupes de pression il faut s’attaquer et pourquoi il ne faut rien leur concéder !!!

IL NE RESTE PLUS QU’À METTRE EN PLACE LE PROCESSUS DÉTAILLÉ D’EXPLICATIONS et de PROGRAMMATION Et à NE RIEN CÉDER devant les oppositions !!!!

Sans cette réflexion de fond sur le financement de l’état social dans la france du XXIèm siècle, nous serons toujours dans les bricolages : boucher un trou ici pour accorder là un cadeau fiscal. Nous verrons ressurgir de partout les idées les plus stupides qui provoqueront les protestations de celles et ceux qui sont touchés et nous finiront … par ne rien faire ! Alors, les sceptiques finiront par être convaincus que la France n’est pas gouvernée ! Nous avons besoin d’un cap, d’une vision au service d’un PROJET !! Nous le cherchons toujours ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *