Infographie sur l’immigration en France

Quelques schémas simples en disent plus qu’un long discours : la richesse produite par l’immigration est supérieure à son coût,  son taux est resté stable depuis des dizaines d’années, autres infographies ici !

L ‘ éducation : moyen d’intégration selon PISA

     Les élèves immigrés font-ils baisser le niveau ?  Comment mieux les intégrer dans nos écoles ? Le point sur ces deux questions dans cette étude de l’OCDE.

 

Étranges constats sur la société inclusive

           Les PEP viennent de publier un sondage sur la société inclusive qui révèle bien des surprises ; les Français se montrent plus tolérants à l’égard d’une personne handicapée que pour une personne issue des immigrations ! …

Un socle commun pour quoi faire ?

  Ecouter le son ici ♪ : un socle commun pour quoi faire ?

Un socle commun pour quoi faire ?

         Depuis 20 ans, les acteurs de l’éducation utilisent les termes « savoir minimum », « savoir commun », « culture commune », « socle de connaissances et de compétences ». Durant ces décennies, le système scolaire s’est massifié et tous les responsables avaient alors l’idée de ne pénaliser ni les mauvais élèves ni les meilleurs.

      Or, le 21ème siècle voit les inégalités scolaires se creuser, des zones de fracture apparaissent dans la société, la ségrégation ethnique, sociale s’installe, l’orientation est totalement dévoyée par la hiérarchisation des filières. L’Ecole à bout de souffle accentue les écarts malgré les efforts de ses personnels et impose à la société dans son ensemble un coût économique, social, politique exorbitant !

       L’institution scolaire doit désormais veiller à ce que les élèves acquièrent ce que nous considérons comme essentiel , même s’il est vrai que tous n’ont pas les mêmes facilités, les mêmes talents. Faire réussir tous les enfants exige tout d’abord de ne pas reléguer les plus fragiles dans l’échec. La question du socle commun est lié à celle de la démocratisation scolaire.

Nous n’en sommes malheureusement pas là !

L’éviction récente de jeunes issus de milieu populaire dans le département le plus riche de France ne suscite que peu de réactions d’indignation à la différence de celles de la filière des élites il y a quelques mois. L’Ecole doit d’urgence s’ajuster à ses valeurs. Pour y parvenir, un texte, une formation pédagogique, une réforme ne suffisent pas. Il manque la croyance dans la jeunesse, et surtout l’espérance.

       Le  » socle commun de connaissances, de compétences et de culture » est en cours d’écriture. Son histoire reste à construire. C’est une étape décisive pour une Education nationale à refonder intellectuellement et politiquement !

 

Imporance du genre dans les performances des jeunes issus de l’immigration

     Les enquêtes ont démontré que les jeunes issus des immigrations réussissent moins bien à l’école que les autochtones. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est l’importance du genre qui bouscule bien des idées reçues.

A lire ici

L’immigration a sans doute des vertus !

21/07/2012             L’immigration a sans doute des vertus !

         Les experts de lOCDE viennent de publier leur rapport sur les migrations internationales. Une lecture un peu longue (420 pages) qui démontre à longueur de pages que la mondialisation économique n’est pas seulement faite de flux financiers er commerciaux mais aussi de mouvements d’hommes, de femmes et d’enfants qui transportent avec eux, à travers le monde, leurs attentes, leurs espoirs, leurs illusions avec cette énergie qui donne, tout simplement, l’envie de vivre mieux. crise économique et flux migratoires sont intrinsèquement liés !…

        Les migrations obéissent à une loi très simple ; pas d’opportunités d’emploi, pas d’immigration. Et inversement. Nous pourrions même nous passer des agences de notation et juger de la santé économique d’un pays rien qu’en observant ses flux migratoires. La Suisse est, depuis le début de la crise, le pays qui accueille le plus grand nombre d’immigrés en proportion de sa population !!

Suivie par la Norvège, la Nouvelle Zélande, l’Australie et le Canada.  A l’autre extrémité, l’Espagne en pleine déroute a enregistré en 2011 une émigration nette (50000 personnes). Et l’ Irlande a encore perdu l’année dernière 0,8% de sa population…

         Entre les deux, on trouve des pays comme la France qui n’attirent guère les immigrés. Faute de croissance et de perspectives d’emploi. Et la baisse programmée des prestations sociales ne devrait rien arranger.

      Aujourd’hui, l’Asie exporte autant ses hommes que ses marchandises. 31% des migrants vers l’OCDE en sont originaires. Elle exporte aussi ses étudiants. Plus d’un million, en majorité des chinois et des Indiens qui, pour les trois quarts d’entre eux se retrouvent dans les universités autraliennes et britanniques. Car ces trois pays ont compris depuis longtemps tout l’intérêt qu’il y a à attirer les talents du monde entier !

      La nouveauté et le problème, c’est que de plus en plus de ces étudiants retournent, une fois diplômés, dans leur pays natal. Parce qu’ils y trouvent les salaires et la croissance qui progressent à toute vitesse.  En 2011, plus de la moitié des étudiants chinois formés à l’étranger sont ainsi revenus en Chine.

Pire !! Pékin a décidé à son tour de partir à la chasse aux cerveaux et souhaite attirer 500 000 étudiants étrangers d’ici 2020. La Chine sera demain une grande terre d’immigration.  

           Alors, plutôt que de tempêter sur les immigrés, devrions-nous songer à nos petits-enfants qui en seront peut-être …  dans quelques années. Bien contents de pouvoir aller étudier à Shanghaï avec l’espoir d’y décrocher ensuite un job bien payé !

FRANCE : Les très bons comptes de l’immigration | Courrier international

Et si les immigrés rapportaient plus qu’ils ne coûtent à la Nation? Voici les résultats d’une étude trés pointue conduite par des universitaires lillois, indépendants.

A lire et à méditer pour éviter bien des amalgames !!

 

Ce que coûte vraiment l’immigration à la France !…

           Un livre qui va à contre-sens des idées reçues. L’immigration coûterait-elle cher à la France?

Nous avons déjà entendu de tels propos; une analyse trés pointue montre le contraire. Entre les dépenses et les recettes des populations issues de l’immigration hors communautaire, le solde serait positif de 3,9 milliards d’euros.

N’en déplaise aux esprits chagrins, l’immigration ne grève pas le budget de la Nation, bien au contraire. Qu’on se le dise !!!