Quand les riches s’engraissent !

Écouter ici :

Nombreux sont les citoyens qui se sont indignés quand ils ont appris que des multinationales se jouaient du fisc et planquaient leur argent dans les paradis fiscaux.
Le gouvernement s’est alors offusqué de telles pratiques, s’engageant la main sur le coeur à ne plus tolérer l’intolérable. Au même moment, ses ministres défendaient une réforme fiscale accordant de nouveaux privilèges à l’élite de l’argent. Comme s’il était urgent de faire le contraire de ce qui avait été annoncé !!

Contre la méritocratie

Pour ses conseils de lecture du jour au président de la République Emmanuel Macron, énarque qui s’est choisi un énarque comme premier ministre, Brice Couturier propose plusieurs livres critiquant la notion de méritocratie.  : Contre la Méritocratie !

Écouter ici Brice COUTURIER, sur France-Culture

Même pas honte !

Écouter le billet d’humeur ici :Même pas honte !

Au lendemain de ce débat (BFMTV)  à onze candidats s’exprimant sur les urgences du mandat présidentiel à conquérir, nous saluons ceux ayant pour cible la DETTE qui nous asservit toutes et tous avant même d’être nés !!

Récupérer nos droits fondamentaux ( création monétaire, etc) avec la priorité absolue aux énergies renouvelables  via le respect de la biodiversité et de  nos sources vitales : qualité de l’eau , de l’air   et du sol !

Vote parlementaire unanime : plus d’indemnités aux élus battus !…

        Les parlementaires ont adopté à l’unanimité un texte de loi prévoyant d‘élargir les modalités d‘indemnisation et de reclassement des élus en fin de mandat ou battus aux élections  tout d’abord : en doubler la durée !!   Et pendant ce temps, une nouvelle imposition diminue la retraite des fonctionnaires, etc … !! 

Petite Bombe démocratique ….   sur le mode humoristique !<<<<<<

 

Triomphe des anciens ! …

Ecouter ici ♪  :  … les anciens

  Le   Triomphe  des anciens  ! …

         Le modèle économique actuel est en crise, mais il continue malgré tout à prédominer  envers et contre tout, à produire des effets contre productifs. Il est vrai que les moyens de communication contribuent largement à manipuler l’opinion. Gavés de télévision, nous regardons les mêmes programmes, les mêmes films, célébrons les mêmes idoles conformes aux idéaux de la société de consommation ! Avec les réseaux sociaux qui proposent sur la toile le même credo, tout est mis en oeuvre pour que rien ne change  !…

   Mais réfléchissons un instant : pourquoi nous contraindre ( ou nous conditionner) à devenir des « marionnettes » incapables de penser ? Pourquoi nous pousser à habiter un monde en perte de sens ?

  Qui dirige les médias les plus importants ? Qui sont les faiseurs d’opinion ? Des représentants de l’ordre ancien ! …. Oui, des vieux qui refusent l’innovation, le mouvement. Cette génératiion capte tout : l’économie, la politique et les affaires ; le système est verrouillé, le patrimoine d’abord !!  Les anciens sont propriétaires, leurs maisons sont payées et valent de l’or puisqu’ils ont conçu de toutes pièces, avec méthode, une économie sans inflation, créatrice de bulle immobilière. Résultat : la vie des plus jeunes est difficile, ils doivent s’endetter pour acquérir un logement alors que l’emploi est rare est mal payé ! Mais il y a plus grave.

   Les tenants de l’ancien monde réussissent aussi à maintenir leur niveau de revenus  même quand ils ne travaillent plus ! Alors changer ? Pour quoi faire ? Les élites ( de l’enrichissement matériel ) nous expliquent, la main sur le coeur, qu’il n’y a plus de grandes idées, que les courants de pensée novateurs sont voués à l’échec !!

    Le verrouillage ultime réside dans l’élection. Vous voulez être élu ? Gagnez la confiance des personnes agées, le vote conservateur à gauche comme à droite.

   Préservons les acquis, évacuons toute véllléité de changement. Ainsi l’ordre ancien sera préservé, prolongé  et le verrou ne sautera que lorsque nous serons dans l’impasse et que la transformation s’imposera  par nécessité vitale !!

« Après nous  … le déluge !! » …..

 

Réformer le métier d’enseignant : mission impossible?

Ils sont 6000 et font entendre leur voix. Ce sont les professeurs des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE). Statutairement, ils doivent enseigner 10 heures par semaine au lieu de 15 (une heure effectuée est comptée et payée une heure et demie). En réalité, ils n’assurent qu’un service de huit ou neuf heures hebdomadaire car, ils bénéficient de décharges s’ils exercent dans des classes à effectifs chargés ou travaillent avec des élèves de seconde année. Le complément est effectué en heures supplémentaires qui représentent un bonus estimé entre 8200 et 8500 euros annuels !!!

     Monsieur le Ministre souhaitait revoir ces avantages ( 20 millions d’euros environ d’aprés un rapport de de la Cour des Comptes) pour financer en particulier les mesures en faveur des professeurs en zone d’éducation prioritaire. Une manière de rétablir l’équité dans la répartition des moyens en quelque sorte. Mais, c’est le choix d’une école à deux vitesses qui a été assumé en toute connaissance de cause.

     En cédant à la pression des professeurs de CPGE, le Gouvernement a remis la réforme aux oubliettes et préféré l’élitisme à l’intérêt général. Cette opposition ZEP-CPGE est mal venue mais bien réelle surtout au lendemain des résultats de l’enquête PISA qui mettaient en évidence le poids des inégalités sociales dans notre école. Encore une occasion perdue de réformer le métier !!!