Droits de l’enfant en débats :

☆ Écouter Patrick ici : Droits de l’enfant en débat ! le blog

En 2012, François HOLLANDE l’avait promis : la jeunesse serait placée au coeur du quinquennat. Alors que celui-ci s’achève et que les grandes mesures en la matière se sont faites rares,14 jeunes âgés de 9 à 17 ans composent désormais le collège des enfants du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge.  Pour la première fois, des mineurs vont émettre des avis officiels non contraignants sur des projets de loi qui les concernent !

         L’idée d’écouter les enfants résulte de l’individualisation croissante de la société. Alors que dans les années 20, la conception même du bonheur passait nécessairement par la famille, à partir des années 60, émerge la notion de bien-être individuel. Peu à peu, l’enfant devient un sujet de droits particuliers, comme les femmes, comme les malades, avec cependant une nuance de taille.C’est certes une personne comme une autre mais, pas tout à fait, puisqu’il doit être protégé des adultes car c’est un être en construction. Lire la suite

Veut-on lutter contre la fraude fiscale ?

Écouter le billet d’humeur ♪ : Veut-on lutter contre la fraude fiscale ?

Une jeunesse en quête d’espoir !

♪ Écouter Patrick ici :

Il existe en France une jeunesse debout, vive, pleine d’imagination et de générosité. Bien sûr, tous nos jeunes ne sont pas des anges mais, reconnaissons-le, dans leur immense majorité, ils sont créatifs, joyeux, heureux de vivre, ont soif de partage et d’idéaux. Ce tableau idyllique ne doit cependant pas nous faire oublier une toute autre réalité ; dans certains quartiers, des garçons, à peine pubères, imposent leur autorité sur les pratiques vestimentaires, relationnelles et sociales des femmes et des filles. Là où il y a trente ans, la solidarité était de mise, nous observons des frilosités, des peurs, des haines et des refus de savoir. Malheureusement, de plus en plus de jeunes de milieux populaires se soumettent aux injonctions du repli familial, culturel et religieux. Lire la suite

Non à la violence !

    NON à la violence !

        100 000 enfants répertoriés par l’administration, en danger par la violence d’un de leurs parents. Nous sommes bien en France où, chaque jour, 2 gamins sont blessés ou  meurent sous les coups d’un de leurs géniteurs ! Et ce phénomène écoeurant  touche de plus en plus de familles qui, sous sous prétexte de « punitions éducatives », maltraitent leur progéniture. Cette violence débute souvent par un geste apparemment anodin, la fessée ou la gifle. Illégales dans 44 pays dont 20 au sein même de l’Union européenne, ces pratiques sont considérées en France comme un acte « banal' », « normal » de l’éducation, à la discrétion des seuls parents ! Aucun texte ne l’interdit, malgré toutes les lois sur la maltraitance, malgré la Convention internationale des Droits de l’enfant de 1989, les tribunaux français refusent de les condamner, faisant référence à un « droit à la correction » qui date de 1819 !!!  Lire la suite

Laïcité en actes !

     Solidarité laïque a  publié  un guide de ressources à l’occasion de la journée de la laïcité ( 9 décembre ), qui devrait s’incarner au quotidien dans l’acte d’enseigner !!!

Les valeurs de PAIX, d’Unité et de Liberté doivent sans cesse être remises à l’honneur dans notre monde en crise … Des actions  internationales, des  engagements comme le pacte de solidarité et développement durable avec  » Coordination Sud « sont à découvrir sur le site de Solidarité laïque.

La démocratie en détresse ?

Ecouter Patrick  ici ♪ :

La démocratie en détresse !

      La démocratie que nous croyions invincible et définitivement installée donne ces derniers temps des signes de lassitude, à commencer par l’Europe où elle s’effrite sérieusement !  D’abord à cause de la médiocrité pathétique des débats. La politique nous semble pilotée par la ruse, le mensonge, la roublardise, les stratégies électorales à très court terme. Chaque jour ou presque, nous découvrons de nouvelles «affaires» malodorantes qui mettent en cause ici des élus, des partis politiques, là une banque ou des liens plus que douteux avec certains pays, la Libye par exemple … En fait, grandes ou petites, ces malversations nous rappellent que notre adversaire, c’est vraiment la finance ! Dans le même temps, nous apprenons que des accords économiques internationaux se négocient à notre insu !  Lire la suite