Bien-être à l’école : en finir avec le bizutage !

     L’étude PISA, après avoir porté sur le bien-être des élèves français à l’école, a fait des recommandations, les voici , parues en Avril 2017 dans le café pédagogique.  Mais qu’en est-il des jeunes adultes, à peine majeurs et qui assistent dès leur arrivée dans l’enseignement dit « super supérieur  » à des mises en scènes publiques de harcèlement via des désignés , voire d’office ( handicapés ..;( ) etc … Ecole de vétérinaire, des arts et métiers bref, c’est suffisant 2 témoignages directs de vie brisée, sinon supprimée sans que justice , jamais ne  soit établie, comme si, le déni du silence,
Continuer la lecture

Porter un autre regard sur PISA

Le point de vue salutaire de Jean-Paul DELAHAYE, Inspecteur général honoraire  et ancien Directeur général  de l’enseignement scolaire. A lire au moment où l’école est LA GRANDE absente des  débats politiques.

De quoi PISA est-il le nom ?

  De quoi PISA est-il le nom ?

       L’OCDE qui évalue tous les trois ans les élèves de 15 ans en mathématiques, sciences, lecture est  devenue une référence. Cette enquête, PISA est-elle le reflet de ce qui s’apprend en classe ? Certes, elle fournit une mine d’informations sur l’état de notre école mais elle ne dit pas tout. Elle mesure des compétences essentielles mais n’évalue pas les compétences sociales, civiques, morales, artistiques plus difficiles à traiter par les statistiques. Ce qui est regrettable, c’est que PISA ne mesure pas non plus la maîtrise des programmes scolaires mais se focalise sur tout ce que tout jeune devrait posséder pour avancer dans sa vie future, c’est à dire  ses aptitudes à utiliser ses savoirs dans des contextes quotidiens, capacités à comprendre, analyser, raisonner, ce qui est assez réducteur.

Plus problématique est l’usage qui est fait de PISA. Tous les trois ans, l’attention médiatique se porte sur les classements des pays, du meilleur au moins bon. Or, il faut savoir que l’étude porte sur de petits échantillons d’élèves et présente des marges d’erreurs. Continuer la lecture

Pour un Français sur deux, l’école ne joue plus son rôle d’ascenseur social

     C’est à gauche et chez les écologistes que le jugement est le plus sévère, ainsi que chez les cadres, étrange paradoxe ! Ce sondage CSA  pour l’ Institut Montaigne et « Les échos «  confirme  l’évaluation PISA, qui classe la France en fin de liste …

Paru dans Vous, nous, ils, une  analyse rapide des chiffres

Les inégalités en France préoccupantes

 

Nous savions que notre système éducatif est inégalitaire et que les familles populaires sont les plus pénalisées.

        Peut-on inverser la tendance? L’enquête PISA démontre que ce n’est pas une utopie ; certains pays ont réussi à démocratiser leur école.

 lire PISA