Quelle place pour l’éducation à la sexualité ?

Quelle place pour l’éducation à la sexualité ?

Écouter Patrick ici ♪ :

        Le Haut Conseil à l’égalité vient de rendre public un rapport sur l’éducation à la sexualité. Ce texte regrette l’abandon de toutes les initiatives qui avaient été mises en place dans les établissements scolaires. Ainsi, sur 12 millions de jeunes scolarisés chaque année, seule une petite minorité bénéficie encore de séances annuelles d’éducation à la sexualité comme la loi le préconise. Ne nous étonnons pas si les stéréotypes continuent à peser sur les comportements: violences sexistes, agressions, inégalités au sein des groupes, intolérances vis à vis de l’homosexualité !
Lire la suite

Peuple, réveille-toi !

Ecouter ici le billet d’humeur de Patrick FIGEAC  :  ♪ 😉    Peuple, réveille-toi !

       Nous l’avons dit et répété ; la société française est fracturée à la fois verticalement et horizontalement ! Verticalement, c’est une évidence : une scission profonde apparaît entre les élites et le peuple et nous ne mettons jamais en cause la domination, malgré les dénonciations répétitives du système qui les engendre .
Horizontalement, la société est divisée en quatre groupes : ceux qui profitent de la mondialisation, une petite minorité ; les inclus qui ont un emploi dans le secteur public ou privé, les précaires, en CDD incertains, intermittents qui représentent à eux seuls entre le tiers et le quart de la population active, enfin les exclus dont le nombre augmente chaque jour un peu plus, imperceptiblement … Un porche occupé par une famille de migrants, un mendiant au coin de la rue près d’une boutique, une liste qui s’allonge hiver après hiver dans les associations caritatives.   pouvoir-du-peuple Nous nous sommes tellement habitués à cette pauvreté aux mille visages que nul ne se révolte en voyant des enfants en guenilles faire la manche, dormir sur un trottoir, quand ils ne sont pas exploités par des filières, transformés en pickpokets, obligés de se prostituer ! etc …
Au pays de Jules Ferry où l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans , c’est trahir les idéaux républicains que d’accepter de telles situations !   Mais il y a aussi des travailleurs pauvres, dont le salaire ne permet d’obtenir un logement décent, des étudiants qui qui ne peuvent plus se soigner faute d’une complémentaire santé, des retraités contraints de reprendre un emploi pour boucler leur fin de mois, ou de vendre leur maison pour devenir résidents d’un EPAHD  etc … etc

Lire la suite

Le burkini fait des vagues !

   Écouter le billet d’humeur ici :♒ Le burkini fait des vagues !

  Le burkini fait des vagues – 26/08/2016

      Le burkini fait des vagues ! Ce vêtement de bain qui enveloppe tout le corps, sauf la tête, les mains et les pieds provoque une poussée de fièvre estivale au point que certaines maires ont pris des arrêtés visant à l’interdire sur les plages. Ironie de l’histoire, nous fêtons cette année les 70 ans du bikini qui avait fait scandale à l’époque mais pour d’autres raisons, l’indécence du corps qu’il ne fallait pas montrer, trop dénudé au goût de certains.
Longtemps en effet, la même austérité des sociétés de culture chrétienne était exigée des baigneuses qui s’aventuraient sur les plages jusqu’à la libéralisation des moeurs qui a marqué le XXème siècle. Dans la majorité des cas, le burkini est un signe religieux ostentatoire qui renvoie à une interprétation rigoriste des textes sacrés, qui assigne à la femme un rôle second. Si tel n’était pas le cas, pourquoi alors ces prescriptions leur seraient-elles réservées et non étendues aux hommes ? Avez-vous remarqué que c’est toujours elles qui paient au prix fort  … l’intolérance des mâles ?

      Le patriarcat n’a pas disparu et quand la religion s’en mêle, nombreuses sont celles qui deviennent des victimes parfois consentantes, souvent contraintes d’obeir aux lois édictées par le grand livre. La France laïque, apeurée par les attentats, voit dans ce maillot intégral un nouveau cheval de Troie de l’islamisme. Moins agressif que la burqa puisqu’il ne cache pas le visage mais destiné, lui aussi, à imposer le salafisme en France, par le truchement de la mode.
Ces contestations suffisent-elles à justifier l’interdiction du burkini ou de vêtements longs dans des lieux de baignade ? Dans un régime de libertés publiques, certainement pas ! Lire la suite

Vers la disruption …

♪ Écouter ici : 

 

         Nous sommes des humains qui évaluons notre vie à partir de l’effet que nous produisons sur les autres. C’est cette reconnaissance qui nous donne le sentiment d’exister. Pour cela, nous avons besoin de recevoir un savoir pour le redonner à quelqu’un d’autre. Nous sommes des passeurs de sens en quelque sorte. Tout système social est constitué de savoirs : savoir-être, savoir-faire, savoir-vivre, savoirs académiques. Or, le capitalisme consumériste et pulsionnel a contribué à détruire insidieusement tous les circuits de transmission, par le biais des médias de masse d’abord, des réseaux sociaux ensuite et très récemment du big-data.   Lire la suite

Les colos ont-elles de l’avenir ?

       Les colonies de vacances étaient l’occasion pour des jeunes de s’ouvrir aux autres, de découvrir d’autres milieux sociaux. Ce temps semble être révolu. En cause, le coût mais aussi la faillite des institutions incapables d’apporter une aide aux familles les plus démunies.   Que sont devenus les colos et  camps d’ados PTT, SNCF, et même ceux des comités d’entreprise ?

 Découvrir l’article ici 

Le droit , et le devoir ! ) de réfléchir …

Écouter ici le prologue de Patrick :

14/07/2016                                      Le droit de réfléchir

           Pendant que se déroule la demi-finale de l’Euro de football, la loi travail était adoptée grâce au fameux 49.3 qui permet de légiférer par ordonnances sans débat parlementaire. Quand le peuple hurle plus fort pour un 2-0 que contre le 49.3, c’est vraiment l’état d’urgence !!

     Oui, il y a urgence à réveiller les citoyennes et les citoyens endormis par la torpeur estivale, stimulés par le foot, ou le tour de France cycliste, plaques sensibles des humeurs d’un pays, paraît-il  ( ? ) Les mass médias s’en donnent à coeur joie, célébrant une équipe de France qui nous  offrirait le droit de rêver’ ( à quoi, sinon le culte de la rivalité ? ) ; effacerait l’inquiétude communautaire, susciterait l’espoir et l’utopie de tout un peuple ( un «  tout «  qui reste à démontrer, en vérité ! )

     Grâce à une communication bien huilée, le « collectif »,  le « groupe « , « l’ harmonie «, la solidarité sont aussi mis en avant. Et ça marche !! Au prix visible de dérapages  inquiétants et révélateurs, il est vrai ! ….   Lire la suite