Neurosciences cognitives de la morale

Pourquoi différencier le jugement et le choix subjectif dans les neurosciences cognitives de la morale ?

   En effet l’écart entre le dire et le faire…  fait état d’une dissociation  qui soulève  deRésumé : (  médecine/sciences )

       Les neurosciences cognitives ont permis d’importantes avancées dans la compréhension des fondements biologiques de notre moralité. Mais la dissociation qui existe souvent entre les actions et les jugements moraux qui les précèdent reste inexplorée. Des indices font penser que le jugement moral serait différent du choix comportemental parce qu’il n’implique pas de conséquences personnelles directes. Les protocoles souvent utilisés qui reposent sur des dilemmes moraux devraient donc être distingués selon que les questions portent sur un jugement objectif sans conséquences : « est-il acceptable de ? » ou un choix comportemental avec conséquences personnelles potentielles : « accepteriez-vous de ? » Lire la suite

L’ urgence de ralentir ; vivre le temps PRÉSENT !

 » L ‘urgence de ralentir « , selon Patrick VIVERET

QUAND ON SE SENT PERDU … C’EST QU’IL EST TEMPS DE RENTRER À LA MAISON             L‘enfant intérieur … (site & brochure en téléchargement gratuit                                   (youtuber :   Mooradk)       méditation   – l’enfant intérieur : vidéo    

St JUST,( Ille et Vilaine 35) 2011-