Mort du service public, vive le local !

Ecouter le billet de Patrick : éloge du local !               (08/07/2017)

 Mort du service public, vive le local !
La ruralité s’éteint peu à peu, les villages se vident, les jeunes partent vers les métropoles, les agriculteurs survivent quand ils ne déposent pas leur bilan, les usines qui amenaient la prospérité du coin ont fermé pour case de délocalisation, les rares lieux culturels plient boutique plus souvent que l’un ne se crée … Les bureaux de poste ont baissé le rideau, les médecins fuient vers les centres urbains, les écoles se regroupent, et les commerces de proximité ne résistent plus à l’invasion des géants de la grande distribution …
  » Vivre et travailler au pays « , ce slogan qui fleurait bon le terroir, est devenu peu à peu un rêve impossible ! Au fil des ans, notre pays a vu se multiplier des zones fragilisées par l’exil des populations et la misère de ceux qui ne peuvent pas partir, rejoints par des ex-urbains obligés de quitter la ville en raison de la flambée du coût de l’ immobilier.
Les uns et les autres tentent malgré tout de s’adapter à un environnement où les services publics sont exangues !  Lire la suite

Révolution, vous avez dit révolution ?

RÉVOLUTION ? De laquelle parle-t-on ?? ….

Écoutez le billet d’humeur hebdomadaire de Patrick FIGEAC, ici en exclusivité  durant TOUT L’ÉTÉ !

4 Juillet- 14 Juillet
Deux dates, qui font référence à deux révolutions, qui se sont déroulées dans deux contextes différents. Le 4 Juillet 1776, 13 colonies anglaises, en Amérique, votent la déclaration d’indépendance.
   En France , le 14 Juillet renvoie à la prise de la Bastile en 1789. D’une certaine manière, nous pourrions dire que la révolution américaine se termine le 4 Juillet quand débute la révolution française le 14 Juillet, 13 ans plus tard … Une révolution, c’est surtout le moment où une nouvelle élite parvient à se débarrasser de l’ancienne ! Ce fut le cas en 1776 quand les américains ont réussi à chasser leurs maîtres britanniques et ont installé une République, élaborée en Europe. en particulier en France par les philosophes des Lum!ères. La révolution se caractérise donc par ce que nous appellerions aujourd’hui un «dégagisme», un changement à la tête du pouvoir sans toutefois remettre en cause la nature même de la société. Parfois, ce chamboulement suffit, comme ce fut le cas en Amérique, il est vrai que le pays avait d’autres soucis en tête : un conflit pour survivre, une conquête territoriale à effectuer.
En France, ce ne fut pas le cas. Ni la guerre contre les ennemis de la Révolution, ni les conquêtes territoriales qui l’accompagnèrent ne parvinrent à assouvir le désir de vengeance et de pouvoir de ceux qui prétendaient parler au nom du peuple. Ils imposèrent un tel dégagisme qu’au final, ce fut malheureusement un dictateur qui prit les commandes du pays ! Lire la suite

Des élèves livrés aux géants du Net !

Écouter Patrick ici :     lire son blog sur l’éducation

Depuis longtemps, l’Education nationale encourageait les établissements scolaires à recourir aux espaces numériques de travail indépendants et sécurisés. Ces outils permettaient d’accéder à certains services en utilisant un pseudonyme. Les géants du Net, les fameux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) en étaient écartés, il s’agissait avant tout de protéger les données sur les élèves que ces mastodontes recueillent !

Or, depuis peu, un pas a été franchi, les chefs d’établissements sont autorisés, voire incités à y avoir recours. En échange de produits spécialement dédiés à l’éducation à titre gracieux, ces entreprises vont avoir accès entre autres à l’identité des jeunes utilisateurs, avec leurs résultats scolaires, leur historique de navigation et de recherche. Elles pourront ainsi vendre de la publicité ciblée, ou revendre tout simplement ces données brutes à des tiers, base du modèle économique de ces géants du Net. Lire la suite

Rupture historique !

Rupture historique  (29/04/2017)

Les urnes ont rendu leur verdict … Au soir du 23 Avril, les partis traditionnels ont été élimininés du second tour, phénomène inédit sous la Vme République.

      Imaginez qu’Emmanuel MACRON ÉTAIT INCONNU DU GRAND PUBLIC IL Y A  À PEINE TROIS ANS ! … Et il a suscité au fil des mois un phénomène d’adhésion tout à fait inattendu, attirant au passage des personnes de style et d’horizon très différents, du parti communiste pour les uns, à la droite libérale pour les autres sans oublier certains membres du parti socialiste. Cette attirance autour d’une personnalité  au profil charismatique révèle un fait majeur, phénomène que nous avons retrouvé aussi chez Jean-Luc MÉLENCHON …. un tournant  à l’oeuvre  également  en Grande Bretagne et aux États -Unis …

Nous avons vécu une  élection historique de rupture démocratique !! En effet, la démocratie de représentation s’efface au profit d’une démocratie d’identification radicalement différente. Les candidats font des propositions auxquelles les citoyens adhèrent ou pas. Nous sommes passés en fait à un système de l’offre et non plus de la demande !

Le scandale des OGM !

Écouter le billet de Patrick ici :  le scandale des  OGM !

Pétition avec  Consommateurs pas cobayes  !    Tous nos articles à propos des OGM

    Le piège des OGM

      Il y a peu, Nicolas HULOT, ministre de la transition écologique et solidaire dénonçait les grandes firmes comme Monsanto qui veulent mettre en coupe réglée les semences de la planète. Rappelons que les modifications génétiques de certaines plantes, maïs, soja, colza, pomme de terre leur confère le pouvoir de résister à des ennemis naturels mais aussi à des herbicides. D’autres mutations analogues devraient permettre de cultiver des espèces dans des zones arides. D’où la promesse alléchante et généreuse de Monsanto : nourrir le tiers monde. Avec cette arrière pensée : assurer une domination sans partage dans ce secteur, en empochant au passage de substanciels bénéfices. Nous sommes loin de la philantropie mise en avant. Il n’y a pas de petits profits  … Mais il y a plus grave : les grandes firmes semencières ont mis au point des semences stériles, programmées pour mourir après la première utilisation.
Lire la suite

Semaine de 4 jours : anomalie française !

Écouter la chronique hebdomadaire de Patrick sur l’éducation : lire son blog

   La semaine de 4 jours, une anomalie bien française !

       Il est de nouveau question des rythmes scolaires. Mais l’enjeu central est évacué ! Il s’agit tout simplement du temps que nous décidons d’attribuer à l’école. Avec une question sous-jacente : Voulons-nous vraiment que nos enfants apprennent efficacement ?

  Que la France figure parmi les dernières nations au classement PISA n’inquiète guère. Il serait peut-être temps de s’en préoccuper. Les écoliers français ont eu cette année 174 jours de classe. Nous sommes dans la limite basse de nos voisins qui connaissent un taux de fréquentation compris entre 180 et 200 jours de classe par an. Comment pense-t-on combler ce retard ? En supprimant le mercredi matin ? Nous descendrons alors à 140 jours par année scolaire. Nos enfants sont-ils plus intelligents que les autres ? Nos maîtres plus efficaces ?

Si nous adoptons la semaine des 4 jours, il faut réduire la durée des congés d’été. C’est d’ailleurs ce qui se faisait avant 2008 dans certains départements qui s’étaient prononcés pour cette mesure. Si vous n’avez pas ce courage, ne touchez pas au mercredi matin !!
Lire la suite

Reconstruire notre éducation

Reconstruire notre éducation : reconstruisons notre école !

     Face à la montée des inégalités, il est plus que jamais urgent d’investir dans l’éducation, en particulier dans les établissements les plus défavorisés en proportionnant,  par exemple,  leur dotation au niveau social des élèves qu’ils scolarisent. Mais, cet effort sera insuffisant s’il ne s’accompagne pas d’un véritable renouveau pédagogique. qui permette, entre autre, de relier les activités scolaires aux savoirs qui ont permis aux humains, tout au long de leur histoire, de s’émanciper. 

Lire la suite

Les vrais enjeux de l’ énergie nucléaire

 Comment remplacer nos centrales nucléaires ? par  Jean-Pierre PETIT

    ITER pour les nuls ou la triste réalité  du  » nucléaire pacifique  » ??

   à propos du stockage des déchets nucléaires, ITER

Le site du  réseau : sortir du nucléaire        

                      anciennement « nucléaire, NON MERCI ! » : ici la carte des risques