Une campagne bien pourrie !

Écouter ici :  une rupture historique

Invectives, slogans, simplifications électorales sont le lot de cette fin de campagne présidentielle. Sur le terrain, électrices et électeurs sont désemparés, désorientés, indécis… Beaucoup envisagent sérieusement de bouder les urnes, quand d’autres sont susceptibles de passer, dans le secret de l’isoloir, d’un bulletin à l’autre. En cause, l’absence de débat sur des sujets pourtant cruciaux comme la transition énergétique, la laîcité sans cesse menacée, la montée croissante des inégalités, l’Europe, l’école, la lutte contre le chômage  etc. Toutes ces impasses qui ont conduit nombre d’électeurs à détourner le regard de cette compétition électorale d ’où ils se sont sentis exclus. Aucun thème majeur n’a émergé. Rappelez-vous !! En 1995, la «fracture sociale», 2002 «l’insécurité», 2007 «l’emploi», 2012 «la finance» : autant de sujets mobilisateurs !
Cette année, nous avons parlé d’emplois fictifs, de financements occultes, du prix des costumes offerts par de généreux mécènes, d’un fantasmatique «cabinet noir » au sommet de l’état, quand ce n’était pas la main de Moscou dans d’éphémères soucis informatiques. Lire la suite