Pas de fatalité à la grande difficulté scolaire

Blog Agir      Écouter ci-dessous :   Pas de fatalité à la grande difficulté scolaire

  Dans notre pays, sixième puissance économique mondiale , 20% des enfants vivent dans la pauvreté et 10% dans une très grande pauvreté. Sous-alimentation, logements insalubres se retrouvent aussi bien dans les grandes villes que dans les zones rurales. Avec pour l’Education nationale cette question récurrente : comment un élève peut-il entrer sereinement dans les apprentissages quand il vit dans des conditions si difficiles ? Beaucoup, malheureusement, sont en grande difficulté scolaire mais il n’y a aucune fatalité. Nous sommes l’un des pays de l’OCDE où le poids de l’origine sociale pèse le plus dans le destin scolaire. 90% des enfants de cadres obtiennent le bac contre 40% des enfants d’ouvriers. Ce n’est plus acceptable de nos jours. Réduire les inégalités n’est pas incompatible avec l’existence d’une élite.  Lire la suite

Pour en finir avec la ségrégation scolaire.

        A découvrir ici :

Pierre MERLE, Professeur à l’IUFM de Bretagne livre ses réflexions sur un sujet tabou : la ségrégation scolaire.

Voir aussi sur le site les travaux de Georges FELOUSIS sur le même théme.