L’ autisme : découvrir, sensibiliser et témoigner !

Mis en avant

 

Les préjugés sont autant toxiques que tenaces, les Français vont-ils comprendre avec ces clips ? Info-handicap résume l’opération et présente un père engagé

       Le 2 Avril 2024 : journée internationale de l’autisme  relayée notamment par Autisme France, a inauguré la diffusion de quelques spots nationaux de sensibilisation, notamment avec l’acteur Francis PERRIN,  qui témoigne de  la réussite pour leur fils Louis d’accéder à l’autonomie en dépit de l’adversité. Ici un article  plus détaillé datant de 2012.

        À propos de la campagne officielle :   » Mieux comprendre l’autisme  »  –   *L’hypersensibilité avec Élie SEMOUN  – Les émotions avec Paul MIRABEL et Paul El KHARRAT. N’omettez pas lecture des commentaires par les individus concernés svp !

        L’état propose un site de l’antenne située à Aubervilliers : «  La maison de l’autisme  » à découvrir  ICI  

        Voici quelques chaînes YT intéressantes pour appréhender les différences sous différents angles … Des jeunes « diagnostiqués » :

  •  Asperger haut en couleur : découvrir 5 phrases à ne jamais dire à un autiste
  • Les zèbres, un dénominatif pour les HPI (hauts potentiels intellectuels, un peu moins prétentieux que  » surdoués  » connoté de supériorité (sur/sous).

Dans les yeux d’April  : à découvrir   » La rigidité mentale dans l’autisme « 

…………………………………………..

Continuer la lecture

Fabrice Micheau reçoit Louis Fouché.

   Fabrice MICHEAU, praticien expert en Hauts potentiels, reçoit Louis FOUCHÉ, Anesthésiste réanimateur, en 3 épisodes à travers  lesquels se déploie une analyse systémique, à la fois panoramique et synthétique des évènements existentiels en cours d’émergences …

     Carte blanche : partie1

   Un échange qui mets en exergue les  sources et outils de résilience pour que l ‘évolution humaine à venir soit la meilleure possible : le BANAL est POUVOIR  d’ embellir l’ à venir !

     Carte blanche : partie 2

N’ayez pas peur, il y a des SOLUTIONS !;-)

     Carte blanche : partie 3