Pollution de l’air : un vrai fléau pour la santé !!!!

 Le bilet de Patrick FIGEAC est ici :   ♫  Pollution de l’air : un vrai fléau  !!!

à écouter le Samedi et Dimanche sur Radio4

24/10/2013                 Pollution de l’air : un vrai fléau pour la santé !!

« Le souci de la santé est le premier devoir d’un homme d’état «

Les gouvernements contemporains seraient bien avisés de mettre en oeuvre ce principe !

      Et pour cause… Le centre international de recherche sur le cancer vient de décider de classer la pollution atmosphérique comme cancérigène. Jusqu’à présent, ni les pays émergents, ni les nations industrialisées n’ont pris au sérieux ce phénomène …          Reconnaissons-le : l’air est vicié pour la grande majorité des habitants de la planète. Ainsi, l’OMS estime qu’en 2010, 22» 000 personnes sont mortes d’un cancer du poumonn imputable directement à la la pollution atmosphérique laquelle est aussi responsable de maladies chroniques respiratoires et cardio-vasculaires.

    Les chinois parlent d’« airpocalypse », dans les grandes villes du pays, il n’est pas rare que la pollution liée aux activités industrielles atteigne ou dépasse 40 fois les normes autorisées !! dans l’état de Sao Paulo, le lus riche du Brésil, on meurt deux fois plus de la pollution que des accidents de la route. L’ Europe n’est pas en reste, la majorité des États membres ne respectent pas les valeurs recommandées par l’OMS.

La France continue à favoriser le diésel, en dépit des preuves qui s’accumulent sur la nocivité de ce carburant? Notons au passage que nous disposons du parc diésel le plus important du monde ! …

Et maintenant ? En Asie, en Chine les habitants multiplient les manifestations pour contraindre les gouvernements à agir. Ce sont les citoyens, directement concernés, qui pourraient faire bouger les lignes. En France, comme pour l’amiante ou les algues vertes, l’Etat pourrait être attaqué pour «carence fautive».

Le levier financier sera-t-il le seul à inciter les nations à agir ?

    Les millions de morts prématurés dus à la pollution, là encore pointés par l’OMS ne semblent malheureusement pas suffire. Nous avons notre mot à dire !

     Favorisons les circuits courts , développons le covoiturage, engageons-nous résolument vers la transition écologique, seule capable d’économiser les ressources fossiles, de protéger la biodiversité et de nous sauver d’une catastrophe annoncée, si nous ne faisons rien !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *