La domination masculine démocratisée par le marché

Le système  dans toute sa splendeur sexiste et dominatrice !

   Commençons par  assumer nos actes avant d’ afficher des valeurs !!

Le marché démocratise la domination masculine 11/11/2017

       Comment expliquer la perpétuation massive du sexisme, du harcèlement, du viol dans les sociétés qui les condamnent pourtant pénalement depuis déjà des dizaines d’années et qui se disent soi-disant égalitaires ? C’est le signe que nos représentations du féminin et du masculin sont encore très largement tributaires d’une construction culturelle de la hiérarchie des sexes, venus du fond des âges. D’un côté, une femme tentatrice, coupable du désir qu’elle suscite, vouée au silence et dont le corps est appropriable. De l’autre un mâle dominant, qui lui est par «essence» supérieur et qui assimile la toute-puissance politique, guerrière, financière à la toute puissance sexuelle. En 2017, nous sommes encore prisonniers de ces archétypes nés dans l’antiquité greco-romaine.   Mais ces réflexions ne suffisent pas à elles seules à expliquer ces actes de violence abjects dont sont victimes les femmes. Réfléchissons un peu. Notre société elle-même n’est-elle pas « allumeuse  » ?

Regardez comme les industries du cinéma, de la publicité, des jeux vidéos, des armes à feu, de la beauté, de la pornographie, du régime, pour ne citer qu’elles, manipulent nos désirs et besoins innés, celui des filles d’être belles, et celui des garçons d’être forts, jusqu’à l’addiction parfois !! Elles renforcent et reconduisent des clichés qui nous touchent pour la bonne et simple raison qu’ils viennent du fond des âges, du fond de la jungle. Et nos deux siècles de concepts généreux ne suffisent plus pour défaire des dizaines de millénaires d’évolution. Elles déclarent aux habitants de toutes les villes (et campagnes du monde’ ; n’oubliez pas les radios ) : « Ca fait envie, n’est-ce-pas ? pourquoi ne serait-ce pas pour vous aussi ? Et ça fonctionne, excitant un désir diffus, indéfiniment frustré, donc renouvelable !!
« Ah ok, on peut être un mec comme ça, une fille comme ça ! Il suffit de …»
En clair, en ôtant les freins posés au désir masculin par les structuresfamiliales et religieuses surannées pour les remplacer par le laisser-faire économique, nous n’avons pas fait grand chose d’autre que d’instaurer une nouvelle forme insidieuse de domination masculine !
Il est alors facile de se pavaner devant le reste du monde en vantant notre modèle social et notre idéal de liberté mais nous devons savoir que justement dans le monde seul le marché est libre !!!!!! Nous devons AGIR D’ABORD !

        Bien sur en  repensant et reprenant en main l’éducation, mais celà ne suffira pas si nous ne repensons pas, dans le même temps, notre société de consommation, si nous ne critiquons pas cette industrialisation des corps masculin ou féminin dans le seul but de vendre des produits, si nous ne comprenons pas que partout où l ‘ homme dégrade les femmes, il se dégrade lui-même !

Mais pour que les hommes changent le regard qu’ils portent sur les femmes, il fauf d’abord qu’ils chanhent le regard qu’ils portent sur eux-mêmes, qu’ils s’emparent, comme l’ont fait les femmes depuis un siècle, de la question du sexisme.

   Féminin et masculin doivent avancer « main dans la main » et lutter ensemble contre les clichés essentialistes et psychologiques mortifères pour les deux sexes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *