2014, l’année de tous les dangers !

VENDREDI 10 JANVIER 2014

      Monsieur le Ministre a la ferme intention de mener à terme la refondation de l’école qu’il a initiée en 2012. Plusieurs étapes ont d’ores et déjà été franchies; la loi d’orientation, votée, la formation initiale des professeurs, mise en route, les candidatures au concours, relancées, les divers conseils prévus par la loi, installés. Reste le délicat dossier de la réforme des rythmes scolaires, toujours aussi conflictuel. Les élections municipales qui s’annoncent risquent d’aggraver encore davantage la situation.

       Mais il y a plus inquiétant : comment refonder l’école quand nous continuons toujours à être nostalgiques de la communale d’antan? Malgré le choc PISA qui a mis en exergue les liens entre inégalités sociales et scolaires, nous privilégions toujours le statut quo, le mérite individuel, l’élitisme, la sélection et, au final, l’injustice sociale !!

   Enfin, comment mettre en oeuvre des réformes profondes dont notre école a impérativement besoin sans donner une compensation financière aux personnels préssurés depuis déjà une décennie ? Pendant combien de temps encore l’Ecole sera-t-elle une priorité ? A écouter les voeux de Monsieur le Président de la République, nous comprenons bien que les exigences économiques font désormais partie des objectifs prioritaires du gouvernement avec la réforme de la décentralisation et la baisse des dépenses publiques. Il est malheureusement à craindre que l’avenir de la refondation se joue bientôt dans les urnes.

      Que deviendront alors les publics les plus fragiles, les professeurs qui ont cru dans le bien-fondé d’un « changement de cap »? Quand la France aura-t-elle enfin un vrai projet pour son Ecole ? Qui succèdera à Jules FERRY, à Ferdinand BUISSON au Panthéon de l’éducation pour contruire le modèle éducatif du XX1ième siècle dont nous avons tant besoin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *