Refondation: les syndicats du primaire insatisfaits!!!

Pour l’écouter, cliquez ici ☞ les syndicat du primaire insatisfait

Refondation : les syndicats du primaire insatisfaits !!!

      Monsieur le Président de la République avait récemment jeté les bases de la réforme des rythmes scolaires dans le primaire: des journées de travail plus courtes, réparties sur 9 demi-journées au lieu de 8 précédemment, une aide aux devoirs à l’école, aucun enfant libéré avant 16h30, à charge pour l’Etat et les communes de mettre en place cet accompagnement.

    Mais voilà, le schéma présenté par Monsieur le Ministre exaspère les syndicats qui jugent que les enseignants portent seuls le poids de cette réforme. Une demi-journée de classe supplémentaire avec des conséquences sur leur vie familiale, avec en plus un temps de service porté à 25 heures au lieu de 24 actuellement.

      Le Ministère a surtout tenu à alléger au maximum la charge des communes qui verraient ainsi diminuer l’encadrement post-scolaire qu’elles financent jusqu’à présent. Une telle mesure sera-t-elle suffisante?

       Ne faudrait-il pas, au contraire, allonger la pause méridienne, comme le demandent certains parents, pour que la totalité de la journée soit assurée par les enseignants? L’engagement électoral des devoirs faits à l’école serait alors tenu tout en diminuant le poids financier incombant aux communes.

   Les discussions avec les syndicats se poursuivent mais, quelles compensations l’Education Nationale pourrait-elle offrir aux professeurs des écoles? Le budget 2013 laisse peu de marge de manoeuvre.

       Il faudra beaucoup de patience, d’ingéniosité, de résistance aux pressions des élus locaux pour rendre la nécessaire réforme des rythmes scolaires acceptables aux enseignants du primaire.

     Dommage que ce dossier soit abordé sous le seul angle mathématique; l’organisation du temps de l’enfant méritait une réflexion plus large, plus poussée. Ce n’est pas en revenant aux pratiques antérieures qui avaient cours avant 2008 que nous refonderons l’Ecole en profondeur.

Retrouvez d’autres articles sur l’école dans le blogAGIR de Patrick Figeac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *