Chômeur , aide-toi ! …

  Écouter le billet d’humeur en cliquant ci-dessous : Chômeur, aide-toi …!

 Suppression d’ emplois aidés : la Pétition

 » Vous m’avez fait le don infiniment  précieux de la pauvreté ! « 

Ainsi s’exprimait en 1941 Simone Weil, agée de 34 ans, philosophe, ouvrière chez Renault puis ouvrière agricole et femme de combat, dans une lettre adressée à Xavier Vallat, Commissaire général aux questions juives …

Aide-toi chômeur, le gouvernement t’aidera !
Certaines décisions prises par le gouvernement peuvent paraître surprenantes pour ne pas dire injustes, scandaleuses : jugez plutôt !
Dans le même temps, 4, 5 milliards d’impôts sont rendus aux plus fortunés et 150 000 emplois aidés sont supprimés. Robin des bois volait aux riches pour donner aux pauvres. Là, c’est l’ inverse qui se produit ! Les actifs les plus vulnérables sont visés et à travers eux les structures qui les employaient, la plupart associatives, ou oeuvrant dans des domaines créateurs de liens sociaux ; culture, éducation, santé, sport. Tout celà pour redonner un peu d’air aux propriétaires d’actions, de dividendes, de yachts !
Le plus intéressant dans l’histoire, ce sont les arguments avancés. Les contrats aidés ne se prolongeaient pas par de vrais emplois, voilà le constat. C’est un peu juste, ne trouvez-vous pas ?  C’est vite oublier que derrière ces contrats, des hommes et des femmes étaient embauchés de 6 à 24 mois, acquéraient expérience et formation, reprenaient confiance et  amorçaient parfois une réinsertion professionnelle. C’est vrai, ça ne marchait pas toujours mais malgré tout cette mesure était utile à la collectivité toute entière.
Demandons-nous maintenant sur quelles garanties repose la fameuse suppression de l’ impôt sur la fortune,  sur les valeurs mobilières jointes aux baisses d’impôts sur les revenus du capital : 4,5 milliards rendus aux plus riches sur la seule présomption, parfaitement invérifiable que cet argent sera réinvesti, réinjecté dans l’économie. Le gouvernement donne, distribue sans contrepartie ! À qui ? La réponse fait mal : à ceux qui ont déjà le plus !! Aux chômeurs, fini les largesses ; aux riches au contraire, confiance et générosité maximales ! Puisque , paraît-il, ce sont eux qui créent de la richesse ! Tellement plus, est-il vrai, que les auxiliaires de vie scolaire, les animateurs, les assistants administratifs, tous ces employés précaires de «service à la personne» et à la collectivité, sans parler du secteur associatif et de ses légions de bénévoles qui, dans les calculs, n’existent même pas !!
Pensée profondément inégalitaire avec d’un côté les capables, les insérés qui détiennet pouvoir et richesse et auxquels on délivre un chèque en blanc et puis il y a les autres. Le drame de l’humanité, c’est qu’exit la fraternité ! Les raisons des patrons existent? Les raisons des employés existent aussi. Tout est affaire d’écoute, de l’endroit où  l’on place son oreillette, et de quelle conscience morale on attache à son mandat représentatif.
Le gouvernement a choisi son camp … depuis le début de cette mascarade de démocratie. Comme les banques qui ne prètent qu’aux emprunteurs fiables. Pauvres, licenciés, nécessiteux de tous bords, passez votre chemin !!!!! Le salut viendra des riches !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *