NON à la profession politique !!

29/12/2012                    NON à la profession politique !!

      De 2012, nous retiendrons la dégradation inouïe de nos moeurs politiques. Mensonges, trucages, corruption font désormais partie de notre quotidien ! Voyez par exemple le jeu pervers auquel se livrent les électeurs et les candidats à chaque échéance. Les premiers font monter les enchères avant de décider à qui ils donneront leurs suffrages. Les seconds lancent des promesses qu’ils savent bien ne pas pouvoir tenir; C’est le prix à payer pour chaque élection. Une fois le verdict des urnes rendu, changement de rôle. L’électeur compte les points du programme accomplis et tempête en constatant les manques. Quelle entreprise, quelle association, quelle institution tiendrait longtemps à ce petit jeu ? Nous avons l’impression d’être pris pour des imbéciles ! Aussi longtemps que la démocratie électorale reposera sur des promesses et non sur un véritable contrat entre l’électeur et l’élu, elle ne sera rien d’autre qu’un simulacre, un jeu infantilisant.

Les solutions ? Elles existent, elles sont simples mais comme leur adoption dépend exclusivement de ceux auxquels elles sont sensées s’appliquer, il n’y a aucune chance qu’elles soient mises en oeuvre !!

    C’est pourquoi la mesure la plus élémentaire est bien l’interdiction du cumul des mandats !! Oui, si nous voulons lutter contre la professionnalisation de la vie politique, incompatible avec la démocratie, il faut empêcher que quelques milliers de personnes récolent les moyens de leur subsistance, une vie durant simplement de la politique !!

     Tel président a passé son existence entière dans les palais de la République, JAMAIS il n’en est sorti, n’a exercé une profession, jamais il n’a payé le moindre repas de sa poche ! Et la plupart de nos femmes et hommes politiques vivent sur ce modèle. Pourquoi voudraient-ils en changer ? L’interdiction de se présenter deux fois de suite à la même fonction serait de nature à moraliser la vie politique !

     Certains esprits chagrins rétorquent qu’une telle règle priverait les assemblées de «l’expérience » indispensable. Balivernes, regardez l’histoire. Celles et ceux qui ont réformé la France, établi les lois que nous respectons étaient des femmes et hommes neufs, inexpérimentés : la constituante de 1789, l’Assemblée Nationale de 1848, la Commune de Paris …

      Si l’élection est l’honneur de la démoratie, la réélection est une catastrophe car le soucis de la réélection est à la base de toutes les lâchetés, de toutes les compromissions, de toutes les faiblesses ! Vous voulez la démocratie, l’égalité ? Alors organisez la rotation des citoyens au pouvoir !! Pour que la vie politique ait véritablement un sens, il faut qu’elle cesse d’être tout pour quelques-uns !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *