Le Pape François 1er

Ecoutez ici ☟ le billet de Patrick  FIGEAC, et aussi sur Radio4,  Samedi et Dimanche :

> ♪  le pape François 1er

L’avenir du christianisme

       Il a voulu s’appeler François, le premier qui, depuis huit siècles a choisi le nom du petit pauvre d’Assise. La simplicité de moeurs du nouveau pape, la solidarité affirmée avec les plus démunis sonnent comme la volonté de revenir à l’esprit de l’Évangile. C’est une nouveauté dans une société qui, dès le début du XIIIième siècle, commence à se séculariser et à respirer au rythme de l’enrichissement matériel. En effet, l’argent et les valeurs individualistes qu’il véhicule sont les principaux obstacles à la présence du message évangélique. Ce n’est pas la dictature du communisme qui a fait décliner le christianisme en Russie et en Europe orientale. Bien au contraire ! C’est l’accès à la consommation. Le grand paradoxe de nos sociétés occidentales, c’est que la lutte contre la pauvreté conduit à la défaite de ceux qui la mènent …

     La consécration d’un pape venu de l’Amérique Latine est devenu une nécéssité. Car il existe trois catholicismes distincts ; celui de l’Europe, en voie d’effondrement sous le poids des valeurs contraires qu’il rencontre, celui des minoritaires, du monde islamique et hindouiste où il est, presque partout, persécuté ; et celui de l’Amérique du Sud, des Philippines, de la Corée du sud ou de certaines parties de l’ Afrique où, à la lutte avec d’autres religions, il résiste et même se développe. C’est celui-là qui vient d’être privilégié. Telle est la face positive de cette élection surprise. La face négative tient en deux mots : gérontocratie et ambiguïté. Il est tout de même paradoxal de fonder le renouveau de l’église sur un homme de 76 ans à la santé fragile !

Il est vrai qu’il n’y avait guère le choix dans un conclave où les moins de 60 ans se comptaient sur les doits d’une main !

      La première révolution serait d’y faire figurer à part entière les femmes et les jeunes ! Rappelons que JÉSUS et ses disciples étaient des jeunes gens et que nombreuses étaient les femmes qui les accompagnaient ! Le retour à l’évangile, c’est aussi celà …

    Restent enfin les soupçons qui pèsent sur l’attitude du nouveau Pape au temps de l’affreuse dictature du général Vidéla. Il a été accusé de neutralité. La polémique qui ne manquera pas de se développer dans les semaines à venir nous en apprendra davantage. En somme, il serait un populiste plutôt qu’un démocrate …

    En ce cas, son élection pourrait figurer parmi les symptômes de ce courant polymorphe qui, à la suite de la chute du communisme et de la crise engendrée par le capitalisme financier, balaie aujourd’hui la planète.

      Mais le principal problème de l’église catholique aujourd’hui est celui de la lisibilité de son message. Alors que les valeurs véhiculées historiquement par le christianisme sont celles qui, sous une forme laïcisée, font consensus, à travers le monde, il paraît incapable de se présenter comme leur représentant … Après avoir connu le drame de l’humanisme athée, nos sociétés connaissent aujourd’hui le drame de l’humanisme religieux ! Pourquoi ? L’ argent. On vous le dit toujours, l’argent !!! …

racines de la fiducie  – libre-arbitre, ou tacite consentement ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *