Comment faire face à la violence scolaire ?

  Comment faire face à la violence scolaire?

        La violence scolaire augmente-t-elle vraiment? Le phénomène n’est pas nouveau mais les enquêtes sérieuses sont rares. Eric DEBARBIEUX a dirigé deux études de victimisation qui montrent que les élèves sont les premières victimes.

Les médias déforment la réalité en ne s’attachant qu’aux violences physiques commises par les jeunes sur des enseignants ; des actes trés graves mais qui ne sont pas représentatifs de la situation vécue quotidiennement sur le terrain.

    En août 2012, un rapport interne du Ministère montrait que l’amélioration du climat scolaire des établissements passait par une refonte globale de leur fonctionnement: nécessité d’un véritable travail d’équipe, formation initiale et continue des professeurs, meilleure gestion des classes.

Regrouper les élèves les plus difficiles au sein d’un même groupe n’a aucun avantage pédagogique, bien au contraire, c’est un facteur majeur dans la constitution des « noyaux » durs qui impacte négativement l’ambiance générale, l’évaluation et la justice scolaire.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre souligne avec raison le lien avec les pratiques pédagogiques. « Les apprentissages scolaires contribuent à la socialisation des élèves.    Ceux qui sont les plus éloignés de la culture scolaire sont aussi ceux dont les parents pensent que l’école reste un moyen pour avancer dans l’échelle sociale ».

       Reléguer au second plan cette dimension du métier d’enseignant , c’est de fait abandonner à leur destin social des catégories entières de populations. C’est aussi au nom de cette idée que se développe souvent un sentiment d’injustice, et, quand cette adhésion au système s’amenuise, les manifestations de violence s’expriment.

Une école plus juste, plus humaine qui fait confiance aux enfants est à construire. Créer un cercle vertueux par l’enseignement des compétences sociales, de coopération entre élèves et enseignants en promouvant une stabilité émotionnelle constitue autant d’expériences de socialisation indispensables pour une société harmonieuse qui évite les passages à l’acte.

Nous avons là des pistes de reflexion intéressantes, alors qu’attendons-nous pour les mettre en place ?!  

agir-blog 21 Septembre 2012 

Diffusé le mercredi dans l’émission PAROLES des quatre ateliers de Radio4, le prologue de Patrick Figeac

est ici :      ♬ Comment faire face à la violence scolaire ♬

En ce début d’année scolaire, rappelons au passage quelques objectifs pour les temps préconisés ‘Vie de classe », de la maternelle au lycée ;

enseigner les compétences sociales, l’éducation à la non violence, au débat, à l’égalité filles-garçons,  à la liberté …

et aussi  l’alphabétisation émotionnelle, la communication, la citoyenneté, la démocratie …

( page Références, nos actions en cours )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *