Apprenons à métaboliser nos émotions !

Écoutez Patrick ici : Gérer les émotions …    Pour  lire son blog : cliquez agir

 

     Nous sommes les héritiers d’une culture qui a longtemps diabolisé les phénomènes émotionnels considérant qu’ils perturbaient la raison. Des générations ont alors tenté de les maîtriser, de les refouler, voire de les nier. Récemment, des chercheurs ont montré que, sans elles, il ne pouvait pas y  avoir de véritable rationalité. Car, les émotions sont de l’information, elles nous renseignent sur la qualité de nos expériences. Chacune de nos perceptions génère une émotion qui devient un sentiment qui alimente nos pensées.En retour, chacune de nos pensées génère une émotion qui se manifeste dans notre corps et donne lieu à une perception. Les émotions contiennent l’énergie qui fait le lien entre le corps et l’esprit. Elles sont ce qui nous rend vivants.

     Au lieu de les combattre, nous devrions les considérer comme des phénomènes incontournables et indispensables. Nous apprendrions ainsi à les métaboliser pour utiliser l’énergie et l’information qu’elles contiennent.

Métaboliser une émotion demande donc de l’accueillir comme une nourriture et de respirer profondément. Dès que nous nous comportons de la sorte, la manifestation corporelle de notre émotion s’estompe, son information génère des idées nouvelles dans notre pensée et son énergie est disponible pour une réponse adaptée à la situation.

Ne bloquons plus le mouvement de la vie en nous. Inspirons amplement, détendons-nous, restons présents à nous-mêmes, prenons conscience de notre émotion, du sentiment qui l’accompagne et goûtons le plaisir de nous sentir intensément vivants.

Notre école ne prend malheureusement pas en compte la gestion des émotions. Focalisée sur le fonctionnement mental, elle oublie cette « géographie intérieure » qui nous permet pourtant d’apprendre et de penser harmonieusement. Faisons en sorte qu’elle devienne une discipline à part entière de notre enseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *