A quoi servent les indicateurs ?

à   consulter dans le blog  : Agir           

  à écouter  ici …  A quoi servent les indicateurs ?

   A quoi servent les indicateurs?

    Le tableau de classement des établissements vient d’être publié. Immédiatement, les médias s’en sont emparé et ont établi le palmarés des meilleures structures d’enseignement. En diffusant ces données, le Ministère prend le risque de créer une véritable concurrence entre les lycées. Car, au fond, à quoi servent ces indicateurs ? A certains parents soucieux d’améliorer le niveau de leur enfant ? Certainement, même si beaucoup de familles font désormais des  » choix plus expressifs » en favorisant le bien-être, le bonheur de leur progéniture. La course pour placer son enfant dans l’établissement le mieux classé doit être de fait relativisée.

    Et si demain, le Ministère utilisait ces indicateurs pour aider les lycées en difficulté à redresser leur situation ? Dans ce cas, les chefs d’établissement, les équipes pédagogiques devraient disposer de moyens supplémentaires pour améliorer leurs résultats. Mais, ne nous berçons pas trop d’illusions, dans le contexte budgétaire actuel, il n’y a guère de chance pour que cette idée soit retenue !

    Rappelons au passage, que la politique d’assouplissement de la carte scolaire mise en place en 2007 a relancé la concurrence entre les établissements, en levant les obstacles idéologiques, en légitimant l’évitement scolaire, elle n’a fait que renforcer les inégalités.

La preuve? Les demandes de dérogation ont explosé partout où la pluralité des choix était possible. Dans certaines régions, la ségrégation scolaire accentue la ségrégation ethnique et sociale avant l’entrée au lycée, au niveau des collèges. Au palmarés des 36 meilleurs établissements, seuls 8 sont publics.

    Et si la publication de ces indicateurs ne servait qu’à masquer les faiblesses de notre système éducatif en donnant l’illusion du choix aux familles? Notre Ecole est injuste et maltraite les élèves qui n’ont pas eu la chance de naître dans un milieu favorisé. Ne nous leurrons pas.Ce classement est l’arbre qui masque la forêt d’une démocratie scolaire qui peine à se construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *