Le baobab, un remède (trop cher) contre la dénutrition des personnes agées

        Totalement ignorée jusqu’ici, on découvre que la pulpe du fruit du baobab est une incroyable source de nutriments  qui pourrait être d’une grande utilité aux personnes agées ou convalescentes ! 

 Son activité antioxydante élevée est la propriété la plus intéressante : elle résulte d’une teneur équilibrée en antioxydants hydrophiles (vitamine c, flavonoïdes) et lipophiles (bêta-carotène, acide alpha linolénique).

Pour résumer, 20 g de pulpe de baobab représentent 60 à 70% des apports quotidiens recommandés en vitamine C, 5 à 10% des apports journaliers en minéraux et un apport en antioxydants digne des meilleures concentrations proposées sur lemarché. Sans compter que cette pulpe est aussi riche en vitamines B : thiamine (B1), riboflavine (B2) et niacine (B3 ou PP).

Quant à l’activité antioxydante, elle s’établit en moyenne à un indice IAC (Integral antioxidant capacity) de 11 mmol/g, soit une activité antioxydante 4 fois plus puissante que celle de la pulpe de kiwi, 10 fois plus que la pulpe d’orange et 15 fois plus que la pomme.

Suite aux recherches menées essentiellement par deux universités italienne (Ferrara et Parme), cet arbre si longtemps délaissé et surnommé « pain de singe »  fait l’objet d’un nouvel enjeu pour l’Afrique .. qui se mesure en millions de dollards ! 

Et pour le consommateur qu’il soit japonais ( pepsibaobab ) ou français (barres de céréales, bonbons etc )  la poudre de baobab coûte au minimum 10 euros les 100g, soit de 100 à 300 euros le kg : plus cher que la truffe noire !!!

     À découvrir dans « alternative santé « 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *