ATTENTION aux dérives POPULISTES !

01/09/2012            ATTENTION aux dérives POPULISTES !

De toutes le vibrations sismiques qui secouent la démocratie, le populisme est l’une des plus inquiétantes !…

Ou, comme la démocratie n’est pas une forme politique immuable, mais qu’elle est exposée à de continuelles torsions, on ne peut pas exclure que le moment présent corresponde précisément à l’une d’elles !

Le populisme repose sur  «l’appel »  direct au peuple, ce dernier étant compris au sens «vulgaire»  de masse, porteuse de désirs et de droits mais pas de devoirs … De là découle l’idée que le leader reçoit ses pouvoirs du peuple de manière immédiate, (sans passer par les corps intermédiaires   comme le système représentatif, les institutions, les pouvoirs politiques).

Le populisme sait qu’il doit envoyer au peuple ses propres humeurs, ses lieux communs, ses préjugés. Ainsi, nous avons l’impression que c’est nous qui créons ces idées, vu que ce que le leader fait, déclare et pense, c’est précisément ce que nous faisons, déclarons et pensons !! Ce renvoi permanent se présente sous différentes formes.

Le besoin de conserver le lien avec le peuple influence les comportements personnels. Dans ce cadre, la personnalisation médiatique est décisive ! Le leader doit être toujours en vue, lancer des messages, susciter un désir d’imitation et un sentiment de ressemblance. En pratique, il doit donner l’impression d’être en dialogue personnel avec les citoyens mais ceux-ci ne doivent pas se rendre compte qu’ils sont devenus, entre-temps, des spectateurs !

Il reste à se demander ce qui pousse les démocraties sur la bordure  dangereuse du populisme. On ne peut pas croire que la démocratie, une fois installée, soit éternelle ! Du fait de sa nature de « construction difficile », elle est toujours exposée aux risques d’une crise !

On ne peut pas d’autre part exclure que la modernité avec son appel insistant à l’égoïsme, l’hédonisme et la frénésie de consommation soit en elle-même anti-démocratique.

En ce sens, le populisme pourrait être une manifestation d’impatience envers la démocratie, d’autant plus forte qu’émergent sur la scène politique des groupes porteurs de puissants intérêts personnels et c’est pire encore s’ils se présentent avec l’arrogance que favorise un médiocre niveau de culture …

Aujourd’hui, le populisme est la réponse sous forme de punition aux phénomènes qui font l’actualité de manière dramatique.

Avant tout, c’est une réponse à l’immigration massive et à l’impression que personne ne la contrôle sérieusement ; en second lieu c’est une réponse à l’effacement des frontières qui alimente dans le peuple la peur  que « l’autre » puisse envahir sa terre …

Autrement dit, le populisme est une réaction à des situations de « peur collective » comme celle qui caractérise si fortement notre époque. Avant que cela ne tourne au cauchemar, ce sont les partis politiques démocratiques aussi bien que les institutions européennes, lesquelles ne sont pas moins exposées au danger que les institutions nationales, qui devront assumer ce défi !!

Pour toutes ces raisons, restons vigilants ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *