Les machines gouvernent la bourse !

 30/06/2012                                          Les machines gouvernent la bourse !

 Connaissez-vous ce nouvel aspect de la Bourse ? « La spéculation haute fréquence » ? C’est assez révolutionnaire mais très effrayant pour les citoyens que nous sommes ! Jugez plutôt …

      Les nouveaux outils technologiques présents dans les salles de marché permettent aux opérateurs de spéculer sur des «laps» de temps de plus en plus courts.      Entre l’ordre d’achat et l’ordre de vente, il peur s’écouler moins d’une seconde ! Or, comme les spéculations portent sur des quantités astronomiques, l’infime variation enregistrée en une microseconde suffit à générer des profits considérables. Face à la complexité de la technique, la Bourse a recours désormais à de pseudo-ordinateurs. Ainsi, une part croissante de l’activité financière planétaire n’est plus assurée par des humains, mais par des machines.

       Non, vous ne rêvez pas !! Ni les décideurs politiques, ni les économistes libéraux ne veulent évoquer cette nouvelle mode, cette folie spécifique qui, aujourd’hui, se répand sur la planète. Ils craignent, à juste titre, que les citoyens ne prennent peur et finissent par se révolter .

   Nous en sommes arrivés au vieux cauchemar décrit jadis par Aldous HUXLEY, Georges ORVEL et bien d’autres. La prise du pouvoir par des machines plus performantes, plus rapides, plus ‘intelligentes «que les humains. OUI ,  la finance  mondiale en est là.

Tout porte à croire que cette «machination effarante va continuer de progresser (?…)

     Lorsque nous songeons à la manière dont les marchés financiers prennent aujourd’hui le contrôle de l’économie mondiale et réduisent à rien la volonté démocratique, nous avons toutes les raisons d’être terrifiés ! Les machines à spéculer, nous le savons, échappent facilement au contrôle des humains qui les ont mises en place. Certaines paniques boursières trouvent leur origine dans l’emballement des ordinateurs. UN EMBALLEMENT qui peut en quelques secondes, mettre littéralement  le feu au marché ! phénomène qui se produit assez souvent, même si les médias n’en parlent pas. De façon subite, l’indice boursier s’effondre vertigineusement. Nous appelons cela «un mini-krach»; Il peut être très dangereux.

Ainsi, le 6 Mai 2010 par exemple, la bourse de New-York  a décroché de 10% en quelques minutes. Un gros ordinateurr avait donné un ordre inapproprié. Un mini krach comparable s’est produit en Août 2011 en France. Là encore, les ordinateurs s’étaient emballés !…

Une chose est STUPÉFIANTE : le silence qui accompagne cette énorme HISTOIRE !

Devant la lente conquête du pouvoir financier par les machines  ….

_ « Pourquoi … ne hurle-t-on pas ?!  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *