Icônes de la non-violence

    14/12/2013 :   Icônes de la non-violence    ♪

Icônes de la non-violence

        Il était le héros de tout un peuple, il a réalisé son rêve : abolir l’apartheid, en mettant sa capacité de résistance au service des siens ; Nelson MANDELA a pourtant passé 27 ans derrière les barreaux où il aurait pu cultiver bien des ressentiments à l’encontre de ceux qui l’avaient emmuré. Il sortit libre en 1990 sans jamais un mot de haine ou de vengeance. Au contraire, c’est son extraordinaire esprit de concorde qui allait permettre à l’Afrique du Sud d’effacer la honte et d’entrer dans l’avenir !

      Vérité et réconciliation ont été les fondements de cet apprentissage collectif.Il fallait un homme d’exception pour infléchir le cours de l’histoire. Nelson MANDELA fut celui-là. Puisant dans le parcours de GANDHI sa force de conviction, il est parvenu à abattre de manière non violente un régime inique.

   Il n’est pas difficile de déceler « un héritage Mandela » dans d’autres combats menés pour la liberté. De Mandela à Andréi SAKHAROV, à Vaclav HAVEL, des révolutions de couleur aux débuts du Printemps arabe en 2011, une filiation existe. Le parallèle le plus saisissant, nous le trouvons aussi en BIRMANIE avec Aung SAN SUU KYI, autre icône, assignée à résidence pendant des années, irréductible résistante face à une junte qu’elle allait finir par contraindre aux concessions !

   Nous le trouvons aussi dans le combat pacifique du DALAÎ LAMA ; avec la non violence et la réconciliation pour étendard. Chaque lutte est différente mais nous en revenons toujours à ce même constat : l’avènement et la force d’un chef moral capable de tenir un cap et entraînant une collectivité en transcendant les lignes de fracture les plus douloureuses.

Le visage de la RUSSIE eût été différent si le destin avait prêté une longue vie à Andreï SAKHAROV, figure rassembleuse, décédé en 1989.

Dans les soulèvements arabes, nous avons cherché en vain une figure tutélaire … Et qui peut dire aujourd’hui si un autre héros jeté derrière les barreaux, le prix Nobel de la PAIX Liu XIAOBO, ne sera pas demain le Mandela de la Chine ? …

     Les aspirations à la dignité et aux valeurs universelles doivent s’incarner pour surmonter les pires obstacles !! C’est toute la puissance d’inspiration d’une femme, d’un homme exemplaire et visionnaire …

Il s’agit de ne plus seulement admirer les icônes mais de rester fidèles à celles et à ceux qui se sont sacrifiés pour une noble cause ; ces figures emblématiques ne fanent pas avec le temps !!!

 

( Non violence -> page « autres-sites « …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *